Montauban remporte le choc des extrêmes

  • Montauban remporte le choc des extrêmes
    Montauban remporte le choc des extrêmes
Publié le

Montauban a fait le métier en remportant ce choc des extrêmes avec le point de bonus offensif. Narbonne est lanterne rouge, Montauban est toujours leader.

Résumé

Comme le classement des deux équipes au coup d'envoi le laissait augurer, il n'y a pas vraiment eu de match, vendredi soir à Sapiac, où les locaux se sont imposés 34 à 10, bonus offensif à la clé. Les Montalbanais ont mis à peine un quart d'heure pour prendre la mesure des Narbonnais, pas encore vraiment remis de leur contre-performance subie à domicile sept jours plus tôt face à Dax, leur concurrent le plus direct dans la course au maintien. Un quart d'heure, donc, et l'ailier montalbanais Vungakoto Lilo avait déjà mis les siens sur orbite, en inscrivant deux magnifiques essais bien construits. Plus puissants, plus rapides, mieux organisés, les Montalbanais commençaient à commettre quelques erreurs inhabituelle. Exemple, sur la sirène de fin de première période, alors qu'ils pilonnaient la ligne narbonnaise en quête d'un troisième essai synonyme de bonus, les Sapiacains obtenaient une pénalité que Jérôme Bosviel jouait rapidement d'une diagonale au pied bien dosée vers Lilo. Sauf que cette fois, Segundo Tuculet avait bien senti le coup et qu'il obtenait le ballon à sa retombée, avant de se lancer dans une course folle. 100 mètres plus loin, il aplatissait dans l'en-but de Montauban pour relancer (un peu) son équipe. Pas suffisant toutefois pour endiguer la furia montalbanaise, qui récitait son rugby fait de puissance en début de deuxième période pour inscrire deux nouveaux essais (par Bosviel et Ponnau), synonymes de bonus offensif. Montauban gérait ensuite son affaire en père peinard. Narbonne montrait de belles valeurs et occupait le terrain en fin de match mais globalement, les Tango sont trop limités cette saison. On ne vit pas exister, par exemple, l'ex all black Hosea Gear, absolument transparent. Outre cette défaite prévisible, les Narbonnais devront digérer leur glissement à la dernière place du classement à l'issue de cette journée. Carcassonne, la lanterne rouge, a su gagner son match contre Soyaux-Angoulême...

Montauban, quant à lui, est plus que jamais leader.

Le fait

L'entame catastrophique des Narbonnais. L'a t-il fait exprès pour tester la mêlée montalbanaise ? A t-il vraiment raté ce geste technique de base ? On ne le saura jamais. Toujours est-il que, sur le coup d'envoi du match, le ballon de Pierre-Alexandre Dut ne parcourut pas dix mètres. Sur la mêlée suivante au centre du terrain, les Narbonnais, dépassés, se faisaient pénaliser. Jérôme Bosviel allait chercher deux pénaltouches consécutives, au bout desquelles Vungakoto Lilo inscrivait le premier essai du match. De l'art de se saborder d'entrée de jeu pour des Narbonnais qui avaient l'occasion d'aller jouer dans le camp de Montauban et qui, au lieu de ça, se trouvent déjà menés …/

L'essai

Le magnifique deuxième essai de Lilo. Peu avant le quart d'heure de jeu, Montauban mène 10 à 0 et a déjà le match bien en main les trois-quarts se font plaisir et Jérôme Bosviel décide de varier le jeu. Depuis le milieu de terrain, il tente une passe au pied vers son ailier Vungakoto Lilo. L'équilibriste montalbanais récupère le ballon en pleine extension et mystifie son opposant, Orlando Stott, d'un petit coup de pied par-dessus qu'il récupère dans un timing parfait avant d'aplatir le deuxième essai montalbanais, celui de son doublé. Sublime !

L'homme

Vungakoto Lilo. Deux essais, une belle activité en défense, l'international Tonguien de Montauban a soigné ses statistiques vendredi.

Les meilleurs

à Montauban, Ponnau, D. Vaotoa, A. Domenech, Lilo, Bosviel, Mathy ;

à Narbonne, Tameilau, Aziza.

 

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?