Carcassonne est magnifique

  • Carcassonne est magnifique
    Carcassonne est magnifique
Publié le

Exploit majuscule de Carcassonne, qui devient la première équipe à faire chuter le leader dans son antre de Sapiac ! L'USC est plus que jamais en vie !

Résumé

Carcassonne n'est pas mort, qu'on se le dise ! Alors qu'ils étaient exsangues voilà quelques semaines à peine, les Carcassonnais ont livré probablement leur meilleur match de la saison à Montauban. Et ils ont été récompensés. À 14 durant la quasi-totalité de la rencontre, ils se sont permis de bousculer le leader montalbanais grâce à une envie de jouer à tout rompre, et surtout une envie de ne pas mourir. Affamé, Carcassonne s'est battu sur tous les ballons et, bien aidés par des Montalbanais longtemps amorphes, l'USC a monopolisé le ballon. C'est la fatigue audoise et le travail de sape des titulaires montalbanais qui auraient pu faire douter les Audois en deuxième mi-temps. Les entrées en jeu de Pellow Van der Westhuizen et de Dimitri Vaotoa ont apporté autour de l'heure de jeu le surplus de puissance nécessaire pour faire basculer ce match dans l'escarcelle du leader. Un temps d'ailleurs, Montauban a repris la tête à la faveur d' un essai sur ballon-porté après touche d'Elvis Tekassala (13-10). Mais il était dit que Carcassonne ne mourrait pas ce soir et les hommes de Christian Labit ne se sont jamais démoralisés, s'accrochant à leur rêve de victoire, de plus en plus prégnante au fur et à mesure que le temps s'égrenait. Deux pénalités d'Antoine Lescamel offraient finalement la victoire aux Carcassonnais dont la dernière, loin d'être évidente, fut tapée sous la pression de l'horloge (16-13, 79e).

Au sortir de la rencontre, il est permis de se demander comment cette équipe peut jouer seulement le maintien tant elle a fait un grand match. Montauban subit un sévère coup d'arrêt en concédant son premier revers à domicile.

Le fait

Adrien Devisme voit rouge dès la 12e. Quelle erreur d'Adrien Devisme, alors que le score était encore nul et vierge, à la 12e minute et que Carcassonne était très bien en place dans le match … Sur une action anodine, dans le camp de Montauban, le pilier droit portait « un coup volontaire et appuyé au visage d'un Montalbanais » , selon les dires de M. Guatelli, l'arbitre de la rencontre. Ce dernier, après concertation avec son assesseur, expulsait directement le fautif. Et Carcassonne de jouer 70 minutes à 14 chez le leader. De l'art de se saborder, d'autant plus que tant que l'énergie était là, les Carcassonnais étaient dominateurs, se permettant même le luxe de tourner en tête à la pause.

L'homme

Antoine Lescalmel. Face à son ancien club, Antoine Lescalmel a livré une prestation complète. Très efficient dans la gestion du jeu, il a parfaitement su régler le tempo de ce match, du moins durant la phase de domination de son équipe. Très bon dans l'alternance, il a par contre connu un peu de déchet face aux perches, avec un échec sur un drop et un autre sur une pénalité lointaine, venue mourir sous la barre transversale montalbanaise.

Les meilleurs

à Montauban, Van der Westhuizen, Tekassala, 

à Carcassonne, Lescalmel, Gimeno, Tagotago,

 

Par David Bourniquel

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?