Guy Boniface citadelle imprenable

  • Guy Boniface citadelle imprenable
    Guy Boniface citadelle imprenable
Publié le

Les Montois ont sorti leurs habits de gala pour s’imposer (29-3) sans l’ombre d’un doute face à un dangereux concurrent.

RESUME

Si le score était flatteur à la pause pour le Stade Montois (19-0), il l’est aussi au final pour des Biarrots qui auraient pu repartir des Landes avec des valises encore plus remplies. Car si les Basques ont globalement eu la possession en première période et ont subi le froid réalisme montois, ils ont par contre été totalement étouffés en seconde période et auraient pu sans quelques maladresses landaises au moment de conclure, encaisser trois essais supplémentaires. Au final, un score logique et un dernier essai de Nicolas Garrault à cinq minutes du terme qui permet aux Montois de glaner un neuvième bonus offensif en douze rencontres à domicile.

LE FAIT DU MATCH

Julien Tastet et ses camarades se sont mis en mode phases finales pour la réception du voisin biarrot. Ils ont construit leur succès à partir d’une défense hyper agressive mais très disciplinée et d’une conquête quasi parfaite avec une mêlée souveraine. De quoi mettre sous pression les stratèges biarrots et récupérer pas mal de munitions. Et quand les Montois ont le ballon, ils savent quoi en faire.

LE TOURNANT DU MATCH

Les Montois, après avoir ouvert le score très tôt, ont fait le break sur une erreur conjuguée de Kylan Hamdaoui et Pierre Bernard. Sur un jeu au pied de pression du demi de mêlée Christophe Loustalot, les deux biarrots tergiversent. Hamdaoui sous pression échappe le ballon que Dorian Laborde ramasse pour aller marquer en coin. Les Biarrots ne s’en remettront pas, encaissant même deux nouvelles pénalités avant la pause pour un 19-0 rédhibitoire.

L’HOMME DU MATCH

Une fois n’est pas coutume, c’est le pack montois, remplaçants compris, qu’il convient de mettre en exergue. Les avants landais ont rendu une copie de très haut niveau face à un adversaire pourtant redouté et redoutable. Féroces en défense, dynamiques et mobiles ballon en mains, ils ont régné sur l’épreuve de la mêlée et ont montré leur savoir-faire collectif sur quelques ballons portés. Une performance collective déterminante dans l’obtention de cette victoire bonifiée.

LES MEILLEURS

A Mont-de-Marsan: Muzzio, Khribache, Desmaison, Astle, Malafosse, Brethous, Tastet, Pearce, Loustalot, James, J.Cabannes, Laborde, Laousse-Azpiazu, Ratu, Narumasa A Biarritz: Ximun et Maxime Lucu, Hewitt, Placines, Nabou, Levy, Delaï

Pierre BAYLET

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?