Un succès sans saveur

  • Un succès sans saveur
    Un succès sans saveur
Publié le , mis à jour

Montpellier reste invaincu à l’Altrad Stadium et conforte ainsi sa place de leader, malgré un match raté qu’il n’a jamais maîtrisé. L’UBB décroche elle un bonus défensif qui apparait être une bien maigre consolation à la vue de sa domination.

LE RESUME

Quelle purge ! Le MHR a livré un match indigent face à Bordeaux et son succès d’un point tiendrait presque du miracle. Les Héraultais ont été maladroits dans tout ce qu’ils ont entrepris et leurs leaders, comme Louis Picamoles et Aaron Cruden, ont traversé la rencontre tels des fantômes. Sans oublier ce manque d’ambition indigne à ce niveau…. Le MHR s’est contenté de “balancer” des coups de pied toute la rencontre et ne doit son salut qu’à une inspiration de son monsieur plus, François Steyn, dont l’entrée en jeu fut encore décisive. Pour le reste, c’était le néant ! Bordeaux repart avec un bonus défensif et d’immenses regrets. Avec un peu plus de réalisme offensif, ils auraient triomphé.

LE TOURNANT DU MATCH

Nans Ducuing rentre sa course et oublie de décaler l’excellent Ed Fidow pour marquer un essai tout fait, et l’UBB rate le coche, alors qu’elle menait 10-6. Et près cette occasion en or de creuser l’écart ratée, les Bordelais vont payer au prix fort ce pêché de gourmandise de son arrière international. Juste avant l’heure de jeu, le deuxième ligne Cazeaux reçoit un carton jaune pour avoir écroulé un maul adverse près de sa ligne d’en-but et sur l’action qui suit, Jan Serfontein va à l’essai ! C’est alors le MHR qui reprend les devants au tableau d’affichage (11-10). A un détail près, les visiteurs ont raté le tournant du match et laissé passer un succès qui leur tendait les bras.

L’ESSAI DU MATCH

Jan Serfontein et Alexandre Dumoulin se trouent totalement en défense et Ed Fidow en profite pour se faufiler. L’UBB marque ainsi un essai en première main suite à un lancement de jeu après touche. Le ballon est dévié dans les airs après avoir feinté le maul et le jeu rebondit vite vers l’aile opposée. Frisby décale Hickey qui sert lui Fidow. Le numéro onze débute alors une course en travers avant de rentrer subitement son appui pour tromper les naïfs Serfontein et Dumoulin, perdus dans leurs placements.

L’HOMME DU MATCH

Brillant, Ed Fidow avait du feu dans les jambes à l’Altrad Stadium. Auteur d’un doublé et d’un match trois étoiles, le Samoan a fait tourner la tête à la défense montpelliéraine. Arrivé en novembre en provenance de Brisbane, cet ailier (joueur supplémentaire) a démontré des qualités de vitesse et d’appuis très intéressantes. Ainsi qu’une belle lecture du jeu et un sens de l’anticipation aiguisé, pour intercepter une passe de Pienaar à destination de Nadolo et aller à l’essai. Ed Fidow a inscrit ses deux premiers essais sous ses nouvelles couleurs en trois matchs disputés.

LES MEILLEURS

A Montpellier : Steyn, Van Rensburg ; Fidow, Frisby

Par Julien Louis 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?