Un exploit tant attendu

  • Un exploit tant attendu
    Un exploit tant attendu
Publié le / Mis à jour le

Un succès face à l’Angleterre serait une formidable éclaircie pour le rugby français, à la recherche d’un exploit depuis déjà très longtemps.

Action d’éclat, prouesse, performance sportive engendrant un record. Voilà la définition de ce qui est demandé aux Bleus dans quinze jours : un exploit ! « Tant que tu n’as pas joué l’Angleterre, le Tournoi n’est jamais fini. Un France - Angleterre, c’est toujours un match terriblement excitant, un immense défi pour tous les joueurs, les battre relève souvent de l’exploit », indiquait le président de la FFR, Bernard Laporte. Il faut dire que du temps où il était sélectionneur (2000-2007), le « Crunch » était la finale du Tournoi. Et chaque année ! Et son bilan face au XV de la Rose est largement positif, notamment à Paris (une seule défaite en 2000). Ce n’est plus le cas.

Si l’Angleterre d’Eddie Jones marche sur l’Europe depuis le raté de son Mondial en 2015, les Bleus végètent en « deuxième division » et présentent un bilan famélique face aux Nations du Top 5 (Australie, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Angleterre et Irlande) : une victoire en douze oppositions ! La tâche des Bleus versus Brunel s’annonce immense et battre un XV de la Rose vexé qui plus est, de sa déroute ce samedi à Murrayfield, relèverait si ce n’est du miracle, d’un authentique exploit. Un succès qui changerait pas mal de choses pour les Bleus, désespérément à la recherche depuis trois ans d’un succès probant. Ce serait une formidable rampe de lancement pour le nouveau patron sportif des Bleus qui a su insuffler un nouvel état d’esprit, faire preuve d’autorité dans sa gestion de l’affaire d’Édimbourg, mais n’a pas encore révolutionné le jeu des Bleus. Le XV de France, n’est plus craint par personne et c’est cela qu’il doit redorer. 

Le Gersois sait pertinemment que son message aura plus de poids dans le vestiaire avec une victoire et ce quelle que soit la manière. Et puis une victoire, permettrait au XV de France de présenter un classement final dans ce 6 Nations plus que présentable et retrouver une place sur le podium déjà glanée l’an passé.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir