L’USON cartonne l’USAP !

  • L’USON cartonne l’USAP !
    L’USON cartonne l’USAP !
Publié le

Un incroyable scénario s’est déroulé dans un stade du Pré-Fleuri plein à craquer et qui a chaviré de bonheur devant la victoire bonifiée des Neversois sur les Perpignanais.

Le résumé 

Dans la course au maintien, le promu neversois a signé une primordiale victoire bonifiée, qui plus est face au leader du Pro D2, Perpignan. Les choses avaient pourtant mal tourné pour les Bourguignons, alors qu’ils menaient 8-6 après un bon quart d’heure et, notamment, un essai de Jean-Yves Zébango. Mais l’ailier droit nivernais, auteur d’un placage cathédrale sur l’arrière Paul Marty, fut logiquement exclu. L’USAP prit alors les devants (drop de Romuald Seguy, 32e’), semblant pouvoir s’échapper inexorablement. Que nenni ! Survoltés et galvanisés par un stade rempli jusqu’à la gueule, les Jaunets reprirent du poil de la bête alors que les Catalans perdaient leurs nerfs. Le déséquilibre s’inversa lorsque Christophe André (carton jaune) puis Seilala Lam (rouge), fut expulsés, temporairement pour le premier, définitivement pour le second. Juste avant, le paquet azur et or avait obtenu un essai de pénalité, signe d’une prise de pouvoir des avants locaux.
Le troisième essai neversois survint peu après la reprise, Auvasa Faleali’i concluant en finesse une grande envolée de ses équipiers. A 22-9, le pied de Seguy eut deux occasions de faire un peu recoller l’USAP au score mais il manqua la cible. Les Méridionnaux venaient de laisser passer leur chance et Nevers s’envola. Un essai d’Hugues Bastide, au relais d’une merveille de passe entre Faleali’i et Nasoni Naquiri déclencha la ola dans le stade. Qui resta debout lors du cinquième, signé par l’ancien Usapiste Mathieu Bélie, servi au pied par Fred Urruty.

Le fait du match : un rouge partout 

La rencontre a atteint un niveau d’intensité assez exceptionnel mais fut cependant gâchée par des mauvais gestes. Le premier, non sanctionné, dès la 3e minute, vit Seilala Lam plaquer à retardement son vis-à-vis Jean-Philippe Genevois. Le deuxième, fut commis par Jean-Yves Zébango. Le trois-quarts aile neversois commit un placage renversé sur l’arrière Paul Marty, qui retomba sur la tête et dût quitter le terrain. Carton rouge logique à l’encontre de Zébango. La fin de première période coûta très cher aux visiteurs. Bastien Chalureau fut balancé dans l’alignement par Christophe André et le flanker catalan écopa d’un carton jaune. L’ex-Usapiste Chalureau fut, une fois encore, la cible de… l’ex-Neversois Lam qui lui assenna un placage à l’épaule au niveau de la tête : carton rouge, là aussi.

L’homme du match : Hugues Bastide

Le capitaine neversois a, une nouvelle fois, livré une partition de haute volée. Dans tous les points chauds où se donnèrent rendezvous les avants des deux camps, le troisième ligne aile formé à l’ASM eut aussi la charge de défendre sur une aile après l’expulsion de Zébango. Son activité, sa vélocité et son courage en ont fait un cocktail détonnant. Rien de surpenant, dans ces conditions, de le voir à la conclusion du quatrième essai nivernais à la 58e minute. D’une passe dans le dos, Faleali’i avait permis à Naquiri de forcer la ligne d’avantage et ce diable de Bastide se trouva au relais pour filer planter l’olive aux pieds des perches.

 

Par Antoine Deschamps

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?