Carcassonne sort de l’ombre

  • Carcassonne sort de l’ombre
    Carcassonne sort de l’ombre
Publié le , mis à jour

Souvenez-vous. C’était le 1er septembre dernier.

Au soir de cette troisième journée, Carcassonne, deux défaites dont une gifle aussi mémorable que cinglante en match d’ouverture à domicile face au promu massicois (10-49), se retrouvait en position de relégation. Un statut peu enviable qui a collé aux basques des Audois jusqu’à vendredi soir et cette victoire bonifiée face à Aurillac (40-14). Un succès qui leur permet même de devancer l’US Dax, désormais relégable, de trois points. Un miracle ou presque. Et pour cause… 
Six mois à flirter avec les portes du purgatoire, c’est long. Très long. Tant et si bien que durant cette période, le président Calamel a été contraint de prendre des mesures radicales. Flash-back. D’abord, il a missionné Mathieu Blin, ancien manager du SU Agen, pour un audit. Ensuite, il rappelé au chevet de son équipe un manager connaissant parfaitement bien la maison. Fin novembre, Christian Labit, écarté peu de temps auparavant de Narbonne, revenait au bercail. A son arrivée, le demi de mêlée du club Julien Séron avait déclaré : « Christian, ce n’est pas non plus Gérard Majax. » Force est de souligner qu’il s’est légèrement trompé. Labit est en passe de réaliser un véritable tour de magie. En quelques semaines, il a su redonner à cette équipe fraîcheur et enthousiasme. Non pas que le duo Nadau-Cidre avait atteint son seuil de compétence - au contraire - mais Labit a apporté une forme de positive-attitude. Sous sa houlette, et jusqu’au déplacement sur la pelouse du leader Montauban, les Audois avaient remporté quatre rencontres sur huit (18 points sur 40possibles). Surtout, le 2 février (22e journée), Carcassonne a réussi un coup magistral. Cette victoire (13-16) sur la pelouse de Sapiac, après avoir joué quasiment une heure en infériorité numérique, a frappé les esprits. Vendredi soir, les Carcassonnais ont confirmé, sans sourciller, leur bonne dynamique. Et s’apprêtent à disputer vendrediune rencontre capitale sur le terrain de Dax. Un match qui, en cas de victoire, pourrait éventuellement sceller le sort des deux équipes…

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?