Montauban, c'est tout bonus !

  • Montauban, c'est tout bonus !
    Montauban, c'est tout bonus !
Publié le / Mis à jour le

Montauban assure l'essentiel en réussissant à vaincre Soyaux-Angoulême avec le bonus offensif. On repassera pour voir du grand rugby mais l'essentiel est assuré. Montauban est de retour dans le top 2 du Pro D2 !

Résumé

Les Montalbanais dominaient les débats en début d'exercice, inscrivaient un essai par Elvis Tekassala pour prendre le score mais manquaient globalement de maîtrise dans leurs derniers gestes pour asseoir leur domination de manière convenable. De fait, Soyaux-angoulême, sur le modèle de ce qu'à faire Carcassonne en février, s'accrochait, laissait passer l'orage et scorait à son tour un bel essai par Victor Lebas pour ravenir à un score de parité (8-8). Il fallait attendre la toute fin de la première mi-temps pour voir Jérémy Chaput inscrire le deuxième essai montalbanais et les Tarn-et-Garonnais prendre un peu leurs aises dans ce match (16-8, mt). Dès le retour des vestiaires -sans Jérôme Bosviel côté Montauban- les Tarn-et-Garonnais faisaient très mal à leurs adversaires en inscrivant leur troisième essai sur un exploit de Waisale Sukanaveita (23-8, 42e) ; Et même si Victor Lebas entretenaît l'espoir du SAXV, les Montalbanais, sans être géniaux ni rassurants, inscrivaient deux essais supplémentaires, par Pierre Klur et Vungakoto Lilo. Le score était lourd (36-21) et le bonus offensif en poche pour les Montalbanais qui ont assuré l'essentiel. Ils profitent du faux pas de Mont-de-Marsan à Vannes pour réintégrer le top 2. Mais les hommes de Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker devront impérativement gommer les scories qui polluent leur jeu et qui les empêchent de tuer les matchs alors qu'ils ont les munitions pour.

Le fait

L'essai de Jérémy Chaput, juste avant la mi-temps. Celui-là a fait très mal aux joueurs de Soyaux-Angoulême, parfaitement dans la partie jusque-là et qui faisaient mieux que résister à des Montalbanais globalement dominateurs mais très imprécis dans les zones de marques. Sur une percée de Jacques Engelbrecht, une nouvelle fois colossal vendredi soir, les Tarn-et-Garonnais ont trouvé la faille par leur demi de mêlée.

L'essai

Waisale Sukanaveita pour le troisième essai montalbanais. Une percée plein champ du centre fidjien et les derniers défenseurs éliminés avec une feinte de corps balle tenue à une main de toute beauté. Du grand art !

L'homme

Jacques Engelbrecht. Il est colossal. Tranchant sur toutes ses actions offensives, il mobilise constamment deux voire trois joueurs pour l'arrêter. Il est à l'origine du deuxième essai montalbanais sur une des percées dont il a le secret. Montauban a eu le nez creux en le faisant venir et encore plus en le faisant resigner !

Les meilleurs

à Montauban, Engelbrecht, Chaput, Sukanaveita ; à Soyaux-Angoulême, Briscadieu, Lebas, Rokoduru.

Par David Bourniquel 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir