Nevers a eu sa revanche !

  • Nevers a eu sa revanche !
    Nevers a eu sa revanche !
Publié le , mis à jour

Dans un match sans grandes envolées, Nevers a fait craquer Bayonne dans le dernier quart d’heure pour s’offrir une victoire bonifiée 27-9

Le 3 décembre dernier, Bayonne s’imposait à Nevers, une semaine après la claque reçue à Mont de Marsan. Depuis, l’Aviron a fait du chemin et se retrouve aujourd’hui à la lutte pour les phases finales. Chose difficilement pensable quatre mois plus tôt. Ce soir, entre Nivernais et Bayonnais, les retrouvailles furent plutôt timides. Sous une pluie continue et un terrain trempé, Bayonne réalisait une entame correcte, mais ne parvenait pas à ouvrir le score malgré deux tentatives de Bustos Moyano (8e, 10e). Présents dans le camp Nivernis une bonne partie des vingt premières minutes, les locaux, maladroits, gâchaient de trop nombreuses munitions. Dans un match marqué par une grosse indiscipline (douze fautes dans le premier acte), les visiteurs ouvraient le score peu avant la demi-heure de jeu après une mêlée gagnée sur introduction ciel et blanche au cours d’une de leurs rares incursions dans les 22m Bayonnais. Puis les locaux perdaient sur carton jaune Martin Bustos Moyano, suivi d’Adam Jaulhac. À 13 contre 15, Bayonne résistait et n’était mené que 3-0 à la pause.

Revenu des vestiaires avec des ambitions, Manu Sabusse débloquait rapidement le compteur des siens après un bon travail défensif de Manuel Ordas. Nevers se mettait deux nouvelles fois à la faute dans cette entame de deuxième mi-temps, pour permettre à Saubusse d’ajouter six points à l’Aviron qui prenait les devants (9-3, 52e). Revenu à trois unités après une pénalité d’Urruty juste avant l’heure de jeu, Nevers faisait trembler Jean Dauger, mais la course folle de Raisuqe était stoppée dans les 22 mètres Bayonnais. L’USON, emmené par la bonne entrée de son banc, faisait craquer l’Aviron, réduit à quatorze, sur un temps fort près de la ligne, conclut par un essai de Derrieux (9-13, 69e). Revigorés par cet essai, les Nivernais en inscrivaient deux de plus face à des Bayonnais aux abonnés absents pour s’offrir une victoire bonifiée 27-9. 

L’essai du match 

Alors que Bayonne part à l’assaut pour chercher la victoire, le ballon est perdu à la retombée d’une touche à l’entrée des 22 mètres. Blanc dégage son équipe pour jouer dans le camp adverse. Fuster tente de relancer, mais Raisuqe lui arrache la balle. Celle-ci est récupérée par Bonvalot qui évite le plaquage de Poki pour marquer le deuxième essai de son équipe.

L’homme du match : Nicolas Vuillemin

Le demi d’ouverture, entré rapidement en deuxième période, a dynamisé le jeu de son équipe. Il a apporté de la vitesse dans les lignes arrières Nivernaise et a inscrit l’essai du bonus.

Le fait du match : Nevers, à force de persévérance 

Nevers, mené de trois points à un quart d’heure de la fin aurait pu choisir les points pour assurer. Mais au lieu de ça, les visiteurs ont persévéré en choisissant la touche, puis la mêlée. Avec au bout, l’essai de Derrieux. Puis deux, puis trois...

Les meilleurs

À Bayonne : Van Lill, Battut, Saubusse, Ordas À Nevers : Colombe, Bradshaw, Tolefoa, Manevy, Raisuqe, Vuillemin

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?