Colomiers et sa mêlée

  • Colomiers et sa mêlée
    Colomiers et sa mêlée
Publié le , mis à jour

La Colombe a renoué avec la victoire après quatre échecs consécutifs. Grenoble revient bredouille.

Dos au mur après quatre défaites consécutives, Colomiers se devait de mettre un terme à cette hémorragie. Dans une enceinte de Michel-Bendichou balayé par le vent, Colomiers a réussi à tirer son épingle du jeu. Bien en place en mêlée, habile dans le jeu au pied, les Columérins ont bonifié leur première séquence offensive par une réalisation du centre François Fontaine concluant  au pied des poteaux isérois offrant ainsi les faveurs du tableau d’affichage (7-3) puis (10-6) après la demie -heure de jeu et (13-6) quatre minutes avant la pause grâce à la botte fructueuse de Cazenave. Adossé au vent à la reprise, Grenoble avait bien la ferme intention de réduire ce déficit de sept unités.

 

Trois minutes après le changement de côté, le buteur grenoblois, David Mélé donnait le ton (13-9). Dans la foulée, Joris Cazenave replaçait sa formation à sept longueurs d’avance (16-9).  Dans cette rencontre animée par un faux rythme, c’est Colomiers qui à l’heure de jeu, a posé les bases de la victoire par un essai de pénalité sanctionnant la mêlée grenobloise. Mené (23-9), le FCG a animé cette fin de rencontre. En force, le puissant Dylan  Hayes a ramené sa formation à sept longueurs (23-16). Mais, le réveil isérois était tardif.

 

Le tournant du match :

L’essai de pénalité accordé à Colomiers à l’heure a pesé dans la balance. Le score est passé à 23-9. L’écart était alors conséquent pour les Isérois.

 

L’homme du match :

Le capitaine, Romain Bézian a été exemplaire. Toujours le geste juste. Il a couvert énormément de terrain. En un mot, le meilleur sur la pelouse.

 

Les joueurs :

Jean-Michel Pérez, Joris Cazenave, Hans  Nkinsi, David Mélé.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?