Montpellier corrige le Racing

  • Montpellier corrige le Racing
    Montpellier corrige le Racing
Publié le , mis à jour

Au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, ce sont les hommes de Vern Cotter qui se sont imposés 41 à 3.

Le score est lourd, mais reflète bien le match, le MHR n’a fait qu’une bouchée du Racing. Précis et solide, le leader a profité des erreurs et de l’indiscipline de son dauphin pour creuser l’écart au classement. Toujours intraitables à domicile, ils obtiennent leur huitième bonus offensif cette saison.
Après un round d’observation de 10 minutes, ce sont les Héraultais qui marquent les premiers. Après un ballon arraché par Cruden sur Tuitavake, c’est Serfontein qui hérite du ballon. Suite à un coup de pied pour lui-même il s’en va aplatir le premier essai de la rencontre. Après quelques pénalités, le Racing rentre au vestiaire avec seulement 10 points de retard. (13-3).
La deuxième mi-temps sera elle, à sens unique, un cavalier seul des Montpelliérains. 5 minutes après la reprise, les locaux inscrivent déjà deux essais et ne seront plus jamais rattraper. Avec 5 essais (Serfontein x2, Van Rensburg, Nagusa et Picamoles), le leader s’est rassuré après sa défaite à Agen. Pour les bleu et blancs en revanche, ce match est à oublier. Trop imprécis, trop indiscipliné, ils n’ont pas existé face au leader.

Le fait du match

Même à 15 contre 14 les Montpelliérains n’ont pas pliés. On joue la 53e minute, les Racingmens sont alors menés 27-3. Jannie Du Plessis voit jaune après un déblayage jugé dangereux. Les Parisiens vont alors passer plus de 3 minutes devant la ligne, sans jamais parvenir à franchir la ligne.

L'essai

Suite à un beau travail de Nagusa qui fixe deux défenseurs, et transmet après contact. C’est Devergie le troisième ligne aile, qui s’échappe le long de la ligne de touche sur 30 mètres. Il transmet ensuite au deuxième ligne Van Rensbrug, qui s’en va aplatir tout seul en coin. L’essai du break pour Montpellier qui mènera 20 à 3.

L’homme du match

Auteur de deux essais, le Sud-Africain, a enfin démontré tout sont talent. C’est lui qui allume la mèche avec le premier essai du match. Toujours disponible dans le jeu courant il a grandement concrétisé à la supériorité des Montpelliérains. Il est récompensé par un deuxième essai juste après la mi-temps.

Les meilleurs

Racing : Nyanga, Chavancy, Nakarawa
Montpellier : Serfontein, Piennar, Picamoles

Par Clément Gay

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?