Le SA XV fait la décision en seconde période

  • Le SA XV fait la décision en seconde période
    Le SA XV fait la décision en seconde période
Publié le / Mis à jour le

Soyaux-Angoulême assure quasiment son maintien après sa belle victoire contre l'Aviron Bayonnais (19-6). Les Angoumoisins ont pu compter sur leur buteur Méret et un essai en fin de match pour l'emporter.

Le résumé

Entre des Basques qui maintenaient encore un infime espoir de s’inviter en phases finales et des Angoumoisins déterminés à entériner définitivement leur maintien, le début de rencontre est haché. Toutefois les Basques sont plus juste ballon en mains sans toutefois parvenir à créer le décalage. On s’en remet alors à un duel des buteurs. Saubusse (Bayonne) et Méret (SA XV) signent un 50% au pied. En fin de premier acte les Angoumoisins pensent prendre le large, mais Salawa est coupable d’un en-avant au moment d’aplatir (MT : 3-3). Dans le second acte les charentais changent clairement de régime et font le forcing. Mais, Bayonne résiste. Une nouvelle fois les deux camps s’en remettent à leurs buteurs ; Méret ajoute trois pénalités, le Bayonnais Bustos Moyano en passe une (12-6). L’essai de fin de rencontre vient donner un peu de baume au cœur aux spectateurs de Chanzy venu en nombre pour ce match avancé (19-6).

Le fait du match

Alors que les Bayonnais sont toujours au contact (9-3), le joueur Basque Oulai entré moins d’une minute auparavant écope d’un carton jaune (58). Alors qu’ils parvenaient à sauver les apparences en résistant plutôt bien défensivement, les Bayonnais à quatorze ne peuvent que constater le pressing charentais. La rencontre leur échappe alors au fil des minutes.

L’action du match

Si on se dirige tout droit vers une rencontre sans essai, finalement c’est au bout du suspens que les charentais voient leurs efforts du second acte récompensés. Dominateurs et rigoureux les Angoumoisins à force de faire plier les Bayonnais finissent par les faire rompre. Le capitaine Roger parvient à percer le rideau défensif Bayonnais avant de servir Laforgue repris à cinq mètres de l’en-but, mais le ballon est libéré et continue de vivre jusqu’à arriver dans les bars de Sitauti à droite qui aplatit en force bien aidé par le conquérant pack Angoumoisin.

L’homme du match

Brassard de capitaine au bras, le charentais Antoine Roger a rendu une copie de grande qualité. Dans la majorité des bons coups c’est lui qui a montré la voix aux siens en transperçant la ligne défensive Bayonnaise quelques instants avant l’essai de Sitauti.

Les meilleurs joueurs

Percutant Quentin Witt est parvenu à plusieurs reprises à transpercer le rideau Bayonnais tandis que Halavatau a tenu son rang à l’image la mêlée Charentais destructrice tout au long de la rencontre.En plus d’avoir passé quatre pénalités sur cinq, Lucas Méret a une nouvelle fois rendu une copie de qualité dans le jeu. L’ancien Bayonnais n’est pas passé à côté de ses retrouvailles avec ses ex-coéquipiers même s’il a dû quitter le terrain précocement à la suite d’un choc à la tête (74).

Etoiles. SA XV : Roger (4), Witt (3), Halavatau (3), Méret (2) ; Bayonne : Saubusse (3), Ouait (2), Lagarde (2).

Blessés. SA XV : Méret, Laulhé ; Bayonne : Ayarza, Thiery, Saubusse.

Par Dorian Bercheny

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir