Grenoble frappe un grand coup

  • Grenoble frappe un grand coup
    Grenoble frappe un grand coup
Publié le , mis à jour

Grenoble a réussi à faire chuter le Stade Montois sur son terrain où il était invaincu depuis le début de la saison.

RESUME 

Ce sommet n’aura pas tenu totalement ses promesses. La faute aux Montois, principalement, gênés pour mettre en place leur jeu par une équipe grenobloise très solidaire, agressive et organisée qui a mis une pression constante sur les trois-quarts montois et leur charnière en particulier. 9-3 à la pause pour les visiteurs, on s’était un peu ennuyé, avec pas mal de fautes et d’imprécisions. Au retour des vestiaires, les locaux revenaient avec de meilleures intentions et plus d’allant, mais ils allaient se faire cueillir par un essai de Visinia qui compliquait beaucoup les choses. Les Montois se jetaient alors dans la bataille mais de manière désordonnée, s’exposant à des contres et se précipitant. Ils revenaient néanmoins à 16-13 à six minutes de la fin, mais une dernière faute sur un regroupement scellait le sort du match et les privait même du bonus défensif. Grenoble repart avec une victoire de prestige qui est une excellente opération dans l’optique d’un barrage à domicile.

LE FAIT DU MATCH

Les Montois ont montré dans cette rencontre des signes de fatigue et surtout leur incapacité à trouver des solutions offensives face à la défense en pointe des Grenoblois. Cela fait déjà quelques matchs que leur efficacité est en berne et c’est un motif d’inquiétude au moment du sprint final. Il leur faudra très vite retrouver de la fraîcheur.

LE TOURNANT DU MATCH

Il se situe certainement à la 47 ème minute quand Dorian Laborde, à la lutte avec Taufa, se jette sur le ballon qu’il a précédemment tapé à suivre et, en glissant, percute la base du poteau avec le cuir en mains. A ce moment du match, le score est de 9-6 en faveur de Grenoble, et le Stade Montois a donc l’occasion de prendre la tête 13-9. Mais après avoir consulté l’arbitre d’en-but, Mr Noirot refuse cet essai. Quelques instants plus tard, c’est Grenoble qui marque et fait un break que les Montois ne combleront jamais.

L’HOMME DU MATCH

Puissant, combatif et faisant preuve d’une activité inlassable, le seconde ligne grenoblois Hans Nkinski a rendu une partition quasi parfaite lors de cette rencontre, faisant avancer son équipe à chacune de ses interventions.

LES MEILLEURS

A Mont-de- Marsan: Pearce, Bécognée, Matanavou, Laousse-Azpiazu, Laborde A Grenoble: Fourcade, Uys, Setephano, Nkinski, Alexandre, Mélé, Taufa, Visinia, Pourteau

Pierre BAYLET

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?