Gros coup du FCG, Narbonne relégué

  • Gros coup du FCG, Narbonne relégué
    Gros coup du FCG, Narbonne relégué
Publié le

A Boniface, Grenoble a fait chuter Mont-de-Marsan pour la prèmière fois de la saison.  En bas du classement, Carcassonne a atomisé Narbonne dans le derby avec huit essais inscrits. Cette défaite condamne Narbonne, qui jouera la saison prochaine en Féderale 1. 

Premier enseignement mathématique du week-end, le festival à huit essais de Carcassonne face à Narbonne a condamné le RCNM qui jouera la saison prochaine en Fédérale 1. Triste épilogue d’une saison noire pour les Tango, qui n’ont jamais évolué au niveau d’exigence requis par ce championnat. Qui accompagnera les Narbonnais chez les amateurs ? Rien n’est encore acquis d’un point de vue comptable mais à trois journées du terme, avec quinze points encore sur le tapis, les Dacquois sont les plus malades. On voit mal comment les hommes de Raphaël Saint-André, étrillé à Nevers, pourraient remonter les dix points de débours qu’ils comptent sur Aurillac, le premier maintenu.

En haut de tableau, Montauban a partagé les points à Béziers au terme d’un match homérique. Ce très bon résultat rapproche les Montalbanais de l’Usap, toujours leader malgré une surprenante défaite sur la pelouse de Massicois quasiment maintenus désormais. Dimanche, pour le top 5, les Grenoblois ont frappé le gros coup de la journée en allant s’imposer sur la pelouse de Mont-de-Marsan. Un succès qui propulse les Isérois à la quatrième place, qualificative pour un barrage à domicile, au nez et à la barbe de Biarritz qui, malgré sa victoire contre Aurillac se retrouve barragiste à l’extérieur au soir de cette 27e journée. En concédant sa première défaite de la saison sur sa pelouse, Mont-de-Marsan fait du surplace et manque une occasion de rester au contact de Montauban. Les Grenoblois suivent à trois longueurs. Pour les Aurillacois battus par Biarritz, antépénultièmes et doublés par Carcassonne au classement, il est vraiment temps que la saison se termine. Autre grand perdant du week-end, Bayonne qui en s’inclinant à Soyaux-Angoulême a quasiment fait une croix définitive sur une participation à la phase finale. Il faudrait prendre quinze points sur quinze possibles lors des trois dernières journées tout en espérant un effondrement à zéro point de Biarritz, Béziers ou Grenoble. Improbable. Il faudra sans doute se contenter d’occuper le ventre mou. Voilà qui n’est pas un résultat à la hauteur des ambitions du club riverain de la Nive.

Par David Bourniquel 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?