Béziers s’impose à la petite semaine…

  • Béziers s’impose à la petite semaine…
    Béziers s’impose à la petite semaine…
Publié le , mis à jour

A l’issue d’un match d’un faible niveau, Béziers s’engage un peu plus vers une qualification et propulse Dax vers la relégation.

Le match

C’était le match de la dernière chance pour les dacquois. Le dernier match qui pouvait, en cas de victoire bonifiée, mathématiquement laisser Dax en course pour la lutte au maintien. Dès le coup d’envoi donné par les visiteurs, l’hésitation sur la réception allait donner des signes avant-coureurs. Mis très vite sous pression par les héraultais, les dacquois concèdent une première faute (0-3, 4ième). Sans forcer leur talent, les joueurs du duo Aucagne/Gérard, maintiennent les landais dans leur camp. Sur un enchainement, ils marquent le premier essai par le talonneur Pinto-Ferrer (0-10, 9ième). Cet essai a le mérite de réveiller les landais. En quelques minutes ils se retrouvent dans le camp biterrois et marquent un essai en bout de ligne par le fidjien Bureitakiyaka, initié par une pénaltouche. (5-10, 12ième). Dax reprend du poil de la bête, mais reste friable. Le demi de mêlée héraultais, Valentine, s’échappe au cœur d’un ruck et offre l’essai au numéro 8 Hoarau (5-17, 15ième). Sauf sur quelques mêlées, les landais ne dominent pas. Ils réussissent néanmoins à enchainer et finissent par marquer par le jeune flanker Huguet (12-17, 28ième). En cette fin de première mi-temps, les dacquois tiennent le ballon mais ne concrétisent pas. Les visiteurs, plus réalistes, profitent d’une faute landaise pour scorer (12-20, mi-temps). Au retour des vestiaires, le niveau de jau va s’effondrer. Les biterrois et les dacquois vont multiplier les mauvais choix et les fautes de mains. Les fautes répétées des visiteurs permettent aux landais de recoller au score (15-20, 55ième). Encore stérile, Dax occupe le terrain adverse mais ne marque pas de nouveau point. Dans une bouillie de rugby, les biterrois vont avoir l’opportunité de rajouter 3 points (15-23, 70ième). La lente et frigorifique agonie des dix dernières minutes, ne changera rien au score final (15-23) et au destin des landais…

Le fait du match

Le pilier dacquois Choinard, à la 30ième reste au sol après une mêlée écroulée. Avec toutes les précautions d’usage pour évacuer le pilier, les autres joueurs ont patienté de longues minutes dans le froid. Si l’on ajoute les 5 bonnes minutes prisent pas les techniciens, pour arranger le matériel audio de l’arbitre (50ième), ce match d’un faible niveau n’aura pas connu de rythme soutenu.

Le joueur : Jonathan Best (Béziers)

Le capitaine biterrois, habituel troisième ligne, repositionné en deuxième ligne pour les besoins du jour, a mis son expérience et son leadership technique au service de son équipe. Il fût un grand artisan de cette victoire, synonyme de qualification quasi certaine.

Les meilleurs  

Delonca, Liebenberg, Huguet S.Ternisien et Bau à Dax.
Wardi, Pinto-Ferrer, Best, Maary, Hoarau, Valentine et Chevtchenko à Béziers.

Par Laurent Travini.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?