Le MHR sans pitié

  • Le MHR sans pitié
    Le MHR sans pitié
Publié le , mis à jour

Intraitable à domicile, Montpellier n'a pas fait de détail face à Castres et l'emporte 45-7. Les hommes de Vern Cotter empochent leur neuvième bonus à domicile en onze rencontres. Les Castrais ne se sont pas relevés d'une première mi-temps fantomatique.

Le résumé :

Dans un Altrad Stadium rempli à moitié, le leader n'a fait qu'une bouchée des hommes de Christophe Urios. Au cours d'une première mi-temps qui n'a vu qu'une seule équipe, le MHR s'est d'abord vu refuser deux essais après arbitrage vidéo. Mais les Héraultais ont fini par profiter du carton jaune attribué à Vaipulu (16e). Grâce à un bon Nicolaas Van Rensburg, les languedociens inscrivent le premier essai de la partie. Ultra-dominateurs en conquête, les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo portés par un François Steyn de gala enfoncent les tarnais après un essai de Bismarck Du Plessis (37e). Sur un « une-deux » d'école, le sud-africain profite du bon travail de Benjamin Fall pour inscrire le deuxième essai montpelliérain. Au retour des vestiaires, le match s'équilibre. Le MHR continue sur sa lancée de la première mi-temps et sur un maul, spécialité maison, Bismarck du Plessis franchit la terre promise en inscrivant un doublé (48e). Un début de mi-temps en trompe l’œil car c'est bien les coéquipiers de Benjamin Urdapilleta qui poussent pour revenir dans le match. Une débauche d'énergie récompensée par l'essai d'Armand Battle (69e) après de nombreuses séquences de jeu devant la ligne d'en-but montpelliéraine. Une piqûre qui vient réveiller le MHR qui douche les dernières ambitions castraises en inscrivant deux nouveaux essais par Sanga (72e) et Tomane (78e). Victoire nette et sans bavure de Montpellier. Les Castrais n'ont pas pu se relever d'une mi-temps fantomatique.

Le tournant du match :

Le carton jaune de Vaipulu. A la 16e minute, le troisième ligne peine à sortir la tête de l'eau comme l'ensemble de son équipe. Sur une énième action d'essai héraultaise, Ma'ama Vaipulu se rend coupable d'une faute d'anti-jeu en plaquant Julien Bardy. La sentence est irrévocable : carton jaune. Une sortie qui permet aux hommes de Vern Cotter d'assurer leur emprise sur le match. Si l'essai de Fall sera refusé pour un en-avant à la 21e minute, cela ne sera pas le cas de celui inscrit par Van Rensburg. Une domination héraultaise qui ne se relâchera pas sur l'ensemble du match.

L'essai du match : 

A la 72e minute, alors que le Castres Olympique semble aller mieux dans le jeu, le jeune Enzo Sanga va définitivement enterrer les dernières velléités offensives tarnaises. Sur une offensive menée par l'excellent François Steyn, l'ouvreur sud-africain trouve son capitaine Fulgence Ouedraogo sur une passe « main-main ». Le troisième ligne international navigue dans la défense castraise aux abord des 22 mètres. Enzo Sanga se porte à sa hauteur pour inscrire le 4e essai montpelliérain validant le bonus offensif de son équipe. Un essai marqué seulement 2 minutes après son entrée en jeu.

Les meilleurs :

Nadolo, Bardy, Steyn, B.Du Plessis.

Vialelle, Ebersohn.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?