Bayonne a du cœur !

  • Bayonne a du cœur !
    Bayonne a du cœur !
Publié le

Dans des conditions très compliquées, malgré les blessés et une ambiance pesante en coulisse, l’Aviron s’est imposé 18-15 face au Stade Montois.

Entre des Montois en course pour un barrage à domicile et des Bayonnais qui n’ont plus rien à jouer cette saison, la rencontre démarrait tambour-battant. Julien Cabannes recevait rapidement un carton rouge (lire plus bas) mais, malgré cette infériorité numérique, ce sont les Montois qui ouvraient le score dès la 7e minute avec un essai de James (5-0). À 15 contre 14, ce sont les locaux qui, naturellement, faisaient le jeu. Malgré de belles actions signées Fuster ou Laveau, ils ne parvenaient pas à repasser devant. Malgré une pluie de blessés - Lagarde et Duputs(commotion), Latimer (saignement), Ordas (pied) - les ciel et blanc viraient en tête à la pause grâce à un essai de Bustos juste avant la sirène, après un bel offload de Pablo Huete (8-5).

Matthew James manquait l’occasion d‘égaliser à la 42e et c’est finalement l’Aviron qui faisait un premier break trois minutes plus tard. Sur un maul dans les 22 mètres Montois, le ballon était cafouillé à sa sortie. Saubusse, le premier dessus, prolongeait au pied et plongeait dans l’en-but adverse. Après la transformation du buteur ciel et blanc, Bayonne menait 15-5.Un coup de pied de part et d’autre portait le score à 18-8 mais les Landais, peu en réussite face aux perches (trois pénalités et une transformation manquée par James) pouvaient se mordre les doigts. D’autant plus que les jaune et noir se retrouvaient pendant dix minutes à 13 après un carton jaune contre Negrotto pour une accumulation de fautes. Mais malgré cette double infériorité numérique, les coéquipiers de Julien Tastet n’encaissaient pas de point. Ils relançaient même la fin de match en obtenant un essai de pénalité après un ballon porté près de l’en-but Bayonnais. Puis, sur l’action suivante, Laborde perçait la défense ciel et blanche. L’Aviron se mettait à la faute et Rouet recevait à son tour, un jaune. Les Landais jetaient leurs dernières forces dans la bataille, mais devaient se contenter d’un bonus défensif.

L’essai du match : Laousse à la relance, James à la conclusion

Tout démarre d’une relance de Yoann Laousse Azpiazu depuis ses 40 mètres. L’arrière Montois crochète Rawaca et porte le ballon dans le camp Bayonnais. Il croise avec Marumasa et, sur le temps de jeu suivant, le ballon est rapidement envoyé à l’aile opposée. Pearce fait l’effort de jouer debout et finalement, en bout de ligne, Matthew James vient ouvrir le score.

L’homme : Martin Bustos Moyano

L’arrière Bayonnais, victime du plaquage dangereux qui a entraîné le carton rouge contre Cabannes, a été le ciel et blanc le plus en vue. Il a marqué un précieux essai avant la pause et s’est montré dangereux offensivement.

Le fait : Le Stade Montois 78 minutes à 14

Le match n’avait début que depuis 1min30 quand l’ailier Julien Cabannes a plaqué dangereusement Martin Bustos Moyano. Après consultation de son juge de touche, M. Ramos n’a pas eu d’autre option que de sortir le carton rouge à l’encontre de l’ailier Montois.

Les meilleurs :

À Bayonne : Iguiniz, Jaulhac, Davis, Rawaca, Bustos Moyano

À Mont de Marsan : Desmaison, Tastet, Narumasa, Laousse

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?