Mont-de-Marsan et Perpignan veulent assurer avant les grandes écheances

  • Mont-de-Marsan et Perpignan veulent assurer avant les grandes écheances
    Mont-de-Marsan et Perpignan veulent assurer avant les grandes écheances
Publié le , mis à jour

Pour les landais, la victoire est impérative dans l’optique de la tenue d’un barrage à domicile. pour le leader catalan, la préparation de la demi-finale à aimé-giral a déjà commencé.

Jeudi soir, il s’agira bel et bien de l’avant-dernier match de phase régulière au stade Guy-Boniface même si l’affiche aura un fort parfum de phases finales. Entre le Stade montois, quatrième au classement, et l’Usap, leader, les intérêts seront toutefois divergents. Pour le premier cité, en quête d’un barrage à domicile, il s’agira de rompre la mauvaise série de trois défaites consécutives.

 Il s’agirait donc de ne pas tout gâcher comme le faisait remarquer le manager et entraîneur des trois-quarts jaune et noir Christophe Laussucq : « Nous venons d’enchaîner trois défaites et cela ne nous était pas arrivé depuis longtemps. Il y a forcément toujours un peu de doute dans ces moments-là. Nous avons besoin de regagner vite pour se remettre en confiance et repartir de l’avant. L’an dernier, nous avons très mal fini avec une défaite en demi à Sapiac après deux défaites face à Dax et à domicile contre Biarritz. Nous ne pouvons pas encore parler d’un printemps radieux vu la grosse désillusion que nous avons connu l’an dernier. Nous ne voulons pas revivre cela. »

 Mont-de-Marsan a son destin en mains.

L’ancien demi de mêlée sait parfaitement qu’une nouvelle sortie de route à domicile après celle de Grenoble compliquerait la tâche des siens, si Biarritz et Béziers venaient eux à faire un carton plein. Inimaginable il y a de cela trois journées et pourtant Mont-de-Marsan pourrait ne pas recevoir sur ses terres en barrage. « Il n’y a plus trop de questions à se poser, il nous faut au minimum cinq points sur les deux derniers matchs », tel est le mot d’ordre délivré par le staff afin de relever la tête et d’envisager la suite avec plus de sérénité. Mont-de-Marsan pourra s’appuyer sur sa défense hermétique - la deuxième du championnat, bien que l’attaque, quatrième ne soit pas non plus en reste - et sur son esprit de corps, irréprochable qui n’est plus à prouver. Même à quatorze, puis à treize contre quinze à Bayonne, le navire montois n’a jamais tangué. « Nous devons garder confiance et nous dire que cela va tourner. Je sais que ça va finir par payer si on continue sur cet état d’esprit et ces comportements. » glissait encore Christophe Laussucq.

De l’autre côté, pour l’Usap, outre la volonté de montrer autre chose que lors du match aller (défaite 20-44), il sera surtout question de « garder le rythme de la compétition et de continuer à mettre en place son jeu, à être cohérent, efficace et développer le contenu » comme le signalait le manager Christian Lanta. Premiers depuis cinq journées, « une place qui n’est pas fondamentale avec la deuxième », dixit le manager sang et or, mais qui leur assure une qualification directement en demi-finale, les Catalans se déplaceront dans de bonnes dispositions sans la pression du résultat et sans affolement.Idéal avant leur rendez-vous du dernier carré et le début d’un tout autre championnat et d’une autre vérité. Pour eux, les répétitions générales et les derniers ajustements ont déjà commencé.

Par Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?