Montauban valide sa demie à domicile

  • Montauban valide sa demie à domicile
    Montauban valide sa demie à domicile
Publié le , mis à jour

Sans être géniaux, les Montalbanais ont assuré l'essentiel en dominant Dax avec le bonus offensif. Les voilà qualifiés pour une demi-finale à Sapiac. Excitant !

Le résumé

Autant l'écrire tout net, les deux équipes n'ont pas livré le match du siècle, dimanche à Sapiac. La faute a une pluie fine et persistante qui rendait la préhension du ballon difficile. Ceci dit, ceux qui imaginaient que Dax, déjà relégué, allait venir dans la cuvette pour commencer ses vacances se sont trompés. Ce n'est qu'en deuxième période que les locaux ont pu réellement prendre la mesure des Dacquois. Car avant la pause, les hommes de Raphaël Saint-André et Patrick Furet ont bousculé des Montalbanais longtemps fébriles et qui, s'ils ont globalement eu la maîtrise du ballon, ont connu beaucoup trop de déchets techniques pour créer de réelles différences. Pour l'anecdote, les Dacquois ont même mené au score, l'espace de deux minutes, quand l'arrière Nicolas Cachet, auteur de deux pénalités, répondait à l'ouverture du score de Clément Darbo (3-0, 7e) et offrait trois points d'avance à Dax, à la 20e (3-6). Las, sur l'action suivante, Montauban développait son plus beau mouvement du match et parvenait à envoyer le jeune Maxime Salles dans l'en-but (8-6, 22e). Pas folichon, mais suffisant pour que les Tarn-et-Garonnais mènent à la mi-temps. Ensuite, l'écart de niveau et de densité physique entre les deux équipes a commencé à devenir sensible. D'autant plus que Billy Ropiha, le centre dacquois écopait d'un carton jaune coupable. Et les Montalbanais, par Van der Westhuisen (13-6, 43e) après ballon-porté, Vungakoto Lilo en coin (23-6, 53e) et Sébastien Ascarat après un très joli mouvement (30-6, 70e), inscrivaient trois essais supplémentaires. La réduction du score d'Arnaud Pic (30-13, 72e) ne changeait rien à la donne, mais l'essai de Fa'anunu à la dernière seconde privait Montauban d'un bonus offensif anecdotique. Montauban revenait ainsi à hauteur de Perpignan tout en validant mathématiquement sa demi à domicile. Tout le peuple sapiacain pouvait chavirer dans le bonheur.

L'essai du match 

Le bijou de Maxime Salles. À la 22e minute, Maxime Salles inscrivait le premier essai de la rencontre après une action magnifique de vitesse d'exécution et de justesse technique. Après un groupé-pénétrant bien négocié sur 20 mètres par les avants, Clément Darbo transformait le jeu vers ses trois-quarts. D'une superbe passe volleyée sur un pas, Sébastien Ascarat servait son arrière Maxime Salles qui faisait parler sa vitesse de course pour aller marquer. De la belle ouvrage !

Le joueur du match 

Maxime Salles. On l'a relativement peu vu cette saison, la faute à la concurrence de Jérôme Bosviel ou Riian Swanepoel. Mais l'arrière montalbanais a su profiter de chaques minutes passées sur le pré pour se montrer de manière positive. Ce fut encore le cas dimanche où il fut à la conclusion d'une très belle action collective en plus d'être précieux de par sa couverture du fond du terrain et son apport offensif. On se souviendra de son action de la 44e minute, où après une belle chandelle tapée pour lui même, il faillit amener le troisième essai des siens.

Les meilleurs

A Montauban: Maxime Salles, Van der Westhuisen, Engelbrecht ;
A Dax : Cachet, Fa'anunu

 

David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?