Perpignan se régale contre Carcassonne

  • Perpignan se régale contre Carcassonne
    Perpignan se régale contre Carcassonne
Publié le , mis à jour

Les Catalans ont déroulé face à des Audois déjà maintenus. L’USAP s’est assurée la première place.

LE MATCH : LA PLUS GROSSE VICTOIRE DE L’USAP EN PRO D2

Un grand soleil, 25°C au mercure et 11411 spectateurs en fête… Aimé-Giral avait une douce saveur de phase finale ce dimanche après-midi. Pour la trentième et dernière journée de la phase régulière, les Catalans recevaient une équipe de Carcassonne déjà maintenue. Les joueurs de Christian Labit terminent logiquement la saison en roue libre, mais ont tout de même causé du tort à l’armada sang et or durant une demi-heure. Contrariée, la troupe de Christian Lanta et Patrick Arlettaz a pris son temps. Avant de rouler sur son adversaire. En fin de première période, les Usapistes ont planté quatre essais par Karl Chateau (28e), Raphaël Carbou (32e), Tom Ecochard (35e), et Yohan Vivalda (40e). 31-0 à la pause, le score est sans appel. Presque immérité pour des Carcassonnais longtemps vaillants, mais qui ont craqué en l’espace de dix minutes. La suite ? Un scénario sensiblement identique. Perpignan a révisé ses gammes en vue de sa demi-finale dans quinze jours. Les Catalans ont passé six autres essais au retour des vestiaires : Shahn Eru (44e, 58e), Jonathan Bousquet (67e), Karl Chateau (74e) et Enzo Forletta (77e, 80e) ont participé au récital catalan. Malgré la réplique de Gilles Bosch pour l’honneur (53e), Carcassonne a été emporté par l’armada catalane, qui a signé ce dimanche son plus gros succès depuis son arrivée en Pro D2, 73 à 7.

L’ESSAI : TOM ÉCOCHARD (33E)

Il illustre à merveille ce dont sont capables les Catalans dans de telles conditions. Tout juste après avoir inscrit leur deuxième essai, les sang et or n’hésitent pas à jouer de leurs propres 22 mètres. Les passes sont irréprochables, les décalages au rendez-vous… Lifeimi Mafi accélère et négocie parfaitement le deux contre un. Julien Farnoux est au relais avec Mathieu Acebes sur l’aile. Les deux hommes combinent et envoient Tom Ecochard dans l’en-but. 80 mètres plus tard, les Sang et Or impressionnent une fois de plus le monde de la Pro D2.

LE JOUEUR : SHAHN ERU

Il cristallisé les doutes au coup d’envoi. Titulaire en tant que flanker, Shahn Eru peine à convaincre. Lui habituel deuxième ligne. Mais dans un grand jour, tout comme l’ensemble de ses coéquipiers, le joueur originaire des Îles Cook a roulé sur ses adversaires. La puissance et l’agilité d’Eru lui ont permis de signer un doublé…

LE CHIFFRE : 100E ESSAI INSCRIT DE LA SAISON

Et sur sa première réalisation, à la 44e minute, Shahn Eru a surtout fait franchir une barre symbole à sa formation : celle des 100 essais inscrits au cours de la phase régulière. Une performance rarissime, et qui n’a été réalisée que par Lyon à deux reprises (2013/2014) et Béziers (2006/2007) en Pro D2. Incroyable.

Emilien Vicens
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?