• Présidente aux rucks
    Présidente aux rucks
Publié le / Modifié le
Féminines

Présidente aux rucks

 Armelle-Auclair Joueuse et coprésidente du club normand de Rouen, Delphine Bunel portera toujours sa double casquette en Première division. Inédit.

En obtenant leur participation aux quarts de finale du championnat de France Armelle-Auclair, les Normandes de l’ASRUC profiteront de la réforme fédérale en cours pour intégrer la première division et faire un bond dans leur histoire. à leur tête, Delphine Bunel, une ancienne néophyte reconvertie, et totalement acquise à la cause. Cette femme au profil singulier apportera dans ce nouveau Top 16, un nouveau concept : la présidente-joueuse. En 1999, quand Eden Park avait racheté le Racing et que l’ancien ouvreur international avait repris du service pour tenir son équipe à bout de bras, Franck Mesnel avait créé un précédent chez les garçons. Elle deviendra la saison prochaine son alter ego féminin. Dans ce club rouennais qui a toujours choyé ses féminines, elle est depuis deux ans la représentante élue des filles au comité directeur, en tant que coprésidente du club aux côtés de Gérard Debrosse. Il y a seulement huit ans, elle ne savait rien du rugby.

Du flan à la première division

Cette ancienne athlète de bon niveau, à la perche et en demi-fond, savait ne pas pouvoir retrouvé l’étendue de ses moyens après ses deux accouchements. Elle cherchait où placer son énergie sans se décevoir. C’est une séance de rugby-flag dans le cadre de son activité professionnelle d’enseignante en EPS qui l’avait poussée vers la pratique. Elle est arrivée sur la pointe des pieds à l’ASRUC en Fédérale 2 en découvrant une appétence pour le poste de deuxième ligne. Comme un éclair, elle fait les deux montées jusqu’en Armelle-Auclair et cette troisième dans le prochain Top 16. « Wouahhh, exulte-t-elle. C’est dingue. Ce sport que j’ai découvert est juste incroyable. Mon rôle de présidente depuis deux ans me rend aussi très heureuse car ça me permets de renvoyer vers les autres ce que le rugby m’a offert. » On compte dans ses actions récentes la création du centre d’entraînement en attente de labellisation. Elle a également créé une section sportive dans le CFA où elle enseigne. Ses 40 ans lui en donne 30 et voici la plus singulières de toutes les dirigeantes de la future élite française.

Midi Olympique
Réagir