• Le RC Arras qualifié pour les finales de rugby à 7 féminin
    Le RC Arras qualifié pour les finales de rugby à 7 féminin
Publié le / Modifié le
Féminines

Le RC Arras qualifié pour les finales de rugby à 7 féminin

ARRAS : Les Nordistes participeront aux finales nationales de rugby à 7, où elles avaient été sacrées en 2008.

Les « Lionnes » du RC Arras ont obtenu leur qualification pour les finales nationales de rugby à 7, en se classant à la deuxième place de la zone nord-est derrière les filles de Reims. Rémoises et Arrageoises se retrouveront le 6 mai à Nîmes avec huit autres concurrentes pour se disputer le titre national en Promotion fédérale Développement. Les Nordistes partiront dans le Gard avec la possibilité de décrocher pour la deuxième fois ce bouclier de championne de France, dix ans après celui obtenu à Millau dans la même catégorie. Une seule rescapée de cette aventure de naguère : Delphine Levasseur, qui entraîne les filles d’aujourd’hui. Elle jouait encore la saison dernière, et déjà, l’équipe arrageoise était parvenue à revenir en finale nationale. Les Nordistes font preuve d’une certaine constance dans cette pratique. « Je crois que nous avons des gabarits adaptés à cette forme de jeu », explique-t-elle, alors que cette section n’a jamais vraiment décollé.

Un vivier aléatoire

Cette équipe d’Arras parvient difficilement à fédérer des licenciées. Après les grands débuts et ce titre national de rugby à 7, ses responsables l’avaient engagée en championnat à douze, puis à quinze. On gravissait les échelons. En 2014, les filles d’Arras jouaient en Fédérale 1. Quatre ans plus tard, en raison du trop faible nombre de joueuses, elles sont reparties en rugby à 7. Elles ont coupé en deux la vingtaine des licenciées pour présenter deux équipes sur la saison. « Notre vivier n’est pas riche, et le recrutement est aléatoire, explique Delphine Levasseur. De plus, les filles que nous formons partent ailleurs souvent, pour suivre leurs études. Nous sommes dépendantes des aléas. Mais nous faisons tout pour faire vivre l’équipe, et nous espérons rapidement la réinscrire en championnat à quinze. » En attendant, elles jouent au rugby à 7, et avec une réussite insolente. Dans une quinzaine de jours, les petites nouvelles tenteront de célébrer les dix ans du titre en remportant leur propre bouclier. Et pour ce club d’Arras qui traverse une petite crise existentielle – la relégation de l’équipe masculine en Fédérale 3 mènera l’équipe fanion à un niveau où elle n’était plus descendue depuis 1973 - cette opportunité fait un petit rayon de soleil. G.C. (avec J.C.)

midi olympique
Réagir