La fin de la génération Laporte

  • La fin de la génération Laporte
    La fin de la génération Laporte
Publié le , mis à jour

Aurélien Rougerie, Vincent Clerc, Frédéric Michalak, Jean-Baptiste Poux ou Florian Fritz. Voilà autant de « survivants » de la génération Bernard Laporte qui ont décidé de mettre un terme à leur carrière.

Le point commun entre tous ? Ils avaient été lancés dans le bain international entre 2001 et 2005, par le futur patron de la FFR du temps où il portait encore le survêtement et offrait des conférences de presse d’après-match parfois mémorables de spontanéité.

Le fait de les voir faire leurs adieux nous a provoqué une bouffée de nostalgie, le souffle d’une époque où le XV de France était capable de réussir deux Grands Chelems en trois ans (2002 et 2004) ; où il commençait chaque Tournoi des 6 Nations pour le gagner et où il partait en Coupe du Monde avec des rêves de conquête plein la tête.

Une époque, où tout n’était évidemment pas rose, mais au cours de laquelle la formation française sortait encore nombre de joueurs de premier plan, qui pouvaient percer relativement facilement dans des clubs d’élite.

Ces cinq joueurs appartenaient également à la première génération entièrement professionnelle, au début des années 2000. Une page se tourne...

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?