10 000 euros à seulement 20 ans

  • 10 000 euros à seulement 20 ans
    10 000 euros à seulement 20 ans
Publié le / Mis à jour le

Ce mouvement restera une des mutations marquantes de la saison même si l’information en elle-même est restée relativement confidentielle.

Daniel Brennan, fils de Trevor et grand espoir au poste de pilier droit, s’apprête à quitter Toulouse pour Montpellier. Une décision actée dès le mois de janvier. à l’époque, le Franco-Irlandais n’avait pas encore disputé une minute de Top 14 - il est entré en jeu à Clermont lors de la 26e journée - ni même commencé une rencontre avec la sélection des moins de 20 ans. Pour débaucher cette pépite en devenir, le club héraultais aurait formulé une offre conséquente, surprenante même pour un joueur encore jamais vu au plus haut niveau : on parle d’un salaire mensuel compris entre 10 000 et 12 000 €. Jordan Joseph, seulement 17 ans, issu de la formation massicoise, se serait vu proposer la moitié de cette somme environ par le Racing 92. La talentueuse jeunesse, rare, précieuse, se monnaye de mieux en mieux. Ainsi va la loi de l’offre et de la demande. Contrat espoir ne signifie donc pas, loin de là, toujours précarité : « Un international moins de 20 ans se négocie généralement à hauteur de 3 000 à 4 000 € par mois », indique un agent sportif. D’un point de vue technique, les contrats espoirs, pouvant être conclus dès l’âge de 16 ans en parallèle d’une convention de formation, ne peuvent excéder trois ans. Généralement, les clubs essayent donc de négocier le passage à un contrat professionnel dans la foulée afin d’installer leurs meilleurs jeunes : « Il ne peut s’exécuter qu’à compter d’une saison au cours de laquelle le joueur est âgé de 22 ans au minimum », indique la LNR dans son règlement. Pour une majorité de jeunes mineurs, les rémunérations avoisinent entre 500 et 1 000 €, tous n’étant pas amenés à devenir un jour joueur d’élite.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir