Sam Whitelock capitaine face aux Français

  • Sam Whitelock capitaine face aux Français
    Sam Whitelock capitaine face aux Français
Publié le , mis à jour

Steve Hansen a donné son groupe. Il aura un nouveau meneur. 

Steve Hansen a donné le premier groupe des All Blacks de l’année 2018, celui qui sera opposé aux Français les 9, 16 et 23 juin. Il ne sera pas mené par Kieran Read, blessé mais par le deuxième ligne Sam Whitelock qu’on ne présente plus. En 95 matchs, il n’avait commandé l’équipe qu’une seule fois contre le pays de Galles l’année dernière. « Ce choix s’est imposé. Sam sait rester calme sous la pression et il a le soutien massif de ses partenaires. »

On note deux retours majeurs : le pilier vétéran Owen Franks (95 capes lui aussi) et le trois-quart Nehe Milner-Skudder (11 capes), tous deux blessés à la fin de l’année 2017.

Hansen a décidé de faire confiance à trois néophytes : les troisième-ligne Shannon Frizell (Highlanders) et Jordan Taufua (Crusaders) ainsi que le demi de mêlée Te Toiroa Tahuriorangi, des Chiefs.

Mais le groupe de 33 joueurs abrite aussi Tim Perry, Richie Mo’unga et Jack Goodhue des Crusaders qui sont toujours à zéro cape officielle car ils n’ont joué que le match de Lyon face aux Français le 14 novembre qui ne comptait pas pour un test-match.

La famille Barrett sera toujours représentée par trois de ses membres, Beauden, le plus connu à l’ouverture, Scott en deuxième ligne et Jordie, arrière ou ailier. On attend le moment où Hansen les fera débuter en même temps. Les trois ont figuré sur la même feuille de match à deux reprises en juin et juillet dernier.

Hansen évoque Shields

Un groupe, c’est aussi des absents. Les blessés les plus connus sont Dan Coles et Israel Dagg. Liam Squire a été omis car il a peu joué avec sa franchise des Highlanders. Hansen s’est aussi passé de Ben Lam, l’ailier des Hurricanes qui a marqué 14essais en onze matchs en Super Rugby.

Il a aussi fait sensation en expliquant qu’il aurait sans doute pris Brad Shields, le fameux troisième ligne des Hurricanes, qui a été pris par… l’Angleterre. L’homme est éligible pour le XV de la Rose en raison de ses grands-parents et en plus, il a déjà signé aux Wasps pour la saison prochaine.

Mais c’est la première fois, qu’un joueur à deux doigts d’être all black est ainsi « piqué » par une équipe étrangère. « Oui, il aurait probablement figuré dans ce groupe. Je suppose qu’il n’a pas vu son futur ici. Mais avec le retrait de Jerome Kaino, la blessure de Read, la méforme de Squire. Le profil des gars qui peuvent jouer 6 ou 8 est l’une de nos réflexions majeures. »

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?