Les Blacks pansent leurs plaies

  • Les Blacks pansent leurs plaies Les Blacks pansent leurs plaies
    Les Blacks pansent leurs plaies
Publié le , mis à jour

Alors qu'ils défieront les Français à Auckland samedi, les Tout Noirs font face à une cascade de blessures et d'incertitudes.

Steve Hansen peut souffler ou presque. Le Super Rugby va faire relâche pendant près d’un mois et le grand patron du rugby néo-zélandais va pouvoir récupérer ses ouailles pour affronter la France lors des trois tests (lire aussi en page 38). Comme pour le camp français, Hansen va devoir composer avec l’état de forme de chacun. Les confrontations de ce week-end ont laissé des traces à l’image de l’affrontement Chiefs - Crusaders. Du côté de la province de Waikato, le troisième ligne Sam Cane (26 ans, 53 sélections) a été touché tout comme le deuxième ligne Brodie Retallick (27 ans, 68 sélections), qui se plaignait d’un coup à un pectoral. Chez les Crusaders, les cas du centre Jack Goodhue et l’ailier Jordan Taufua vont être surveillés de près. On sait déjà de sources sûres que six All Blacks qui ont affronté la France en novembre dernier au Stade de France (victoire 38-18) ne seront pas disponibles. Après Read, Tuipulotu, Coles, Hames et Laulala sur le flanc, une autre mauvaise nouvelle est tombée vendredi dernier. Sonny Bill Williams (32 ans, 47 sélections) a dû déclarer forfait en raison d’une blessure à un genou qui a nécessité une intervention chirurgicale comme l’a précisé la Fédération néo-zélandaise de rugby (NZRU) dans un communiqué. Il devrait être supplée par Anton Lienert-Brown (23 ans, 22 sélections), le centre des Chiefs, plutôt en vue dernièrement et auteur de prestations convaincantes avec les All Blacks. Reste à savoir s’il sera associé à Ryan Crotty (29 ans, 35 sélections), victime d’une commotion cérébrale il y a deux semaines. Il en va de même pour Sam Whitelock, promu capitaine en l’absence de Read. Le deuxième ligne (29 ans, 76 sélections) n’a plus foulé les terrains avec les Crusaders depuis le 12 mai en raison d’une commotion également. S’il vient à renoncer pour le premier test-match, le brassard pourrait aller à Sam Cane (26 ans, 53 sélections) à condition qu’il soit remis ou à l’arrière Ben Smith (32 ans, 64sélections). De quoi se gratter un peu plus la tête pour Steve Hansen et son staff.

 

Par Enzo Diaz.

Anonyme
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?