Quels changements pour le troisième test face aux Blacks ?

  • Quels changements pour le troisième test face aux Blacks ?
    Quels changements pour le troisième test face aux Blacks ?
Publié le / Mis à jour le

Satisfait du comportement de ses hommes malgré la défaite, l’encadrement des Bleus aura des changements contraints à effectuer. Pour les changements choisis, ils devraient être plus rares.

Pour obtenir des infos « officielles », il faudra attendre un peu. Au lendemain du match, Jean-Baptiste Elissalde se contentait d’évoquer « l’état de fraîcheur mentale, physique, les possibles blessures », qui allaient influer sur la composition de l’équipe pour le troisième test-match, à venir à Dunedin. La suspension probable de Benjamin Fall, aussi, qui entre dans la balance. Absent d’autorité disciplinaire, l’arrière Montpelliérain devrait ouvrir la porte à un retour de Maxime Médard, décevant au premier test-match à l’Eden Park mais auteur d’une bonne entrée en jeu à Wellington. Toujours derrière, il faudra suivre le cas de Geoffrey Doumayrou, sorti prématurément en raison d’une blessure à une cheville. Le Rochelais, quoiqu’il arrive, était déjà soumis à la concurrence du retour annoncé de Wesley Fofana, de retour d’une blessure musculaire à une cuisse. « Il était encore un peu juste pour ce match, nous n’avons pas voulu prendre de risque. Pour lui, on se projette plutôt vers le troisième test », avait confié, dans la semaine, Jacques Brunel à propos du trois-quarts centre clermontois. D’abord premier choix dans l’esprit du sélectionneur, Fofana n’a pourtant plus disputé la moindre minute en bleu depuis les tests-matchs de novembre 2016. La faute à une succession de blessures sérieuses.Un laps de temps immense, qui l’a fait passer d’indispensable à chimère. Cette fois, ce pourrait être la bonne. à moins d’une rechute... Toujours derrière, Hugo Bonneval et Rémi Lamerat ne comptent toujours pas la moindre feuille de match lors de cette tournée. Dimanche, le premier était pressenti pour rejoindre les Barbarians en remplacement d’Armand Batlle, rentré en France pour se marier. Il affronterait alors les Highlanders, vendredi soir à Invercargill. Le second, de retour après l’épisode nocturne d’Édimbourg qui avait vu son exclusion, paie l’embouteillage au centre. Pas sûr que son tour vienne en Nouvelle-Zélande.
A la charnière, enfin, l’association Parra-Belleau a donné satisfaction à Wellington. L’envie est grande de lui donner du temps de jeu en commun, ce qui laisserait Baptiste Serin et Jules Plisson sur le banc.

Quelle place pour Slimani ?

Devant, les satisfactions sont nombreuses après ce deuxième test-match. En troisième ligne, la configuration actuelle (Babillot, Gourdon, Galletier titulaires, Lapandry le banc) pourrait être reconduite. Fabien Sanconnie, en difficulté au premier test, pourrait alors aller prendre du temps de jeu avec les Barbarians, afin de compenser le forfait de Baptiste Pesenti. En deuxième ligne, le jeu à trois est appelé à se poursuivre entre Le Roux, Maestri et Gabrillagues. La hiérarchie titulaires-remplaçants reste à dessiner pour le troisième test. Félix Lambey aura-t-il sa chance ? Là encore, rien de sûr.
En première ligne, enfin, le cas le plus épineux concerne le poste de pilier droit. Considéré pendant longtemps comme le taulier du poste, Rabah Slimani est en difficulté en mêlée fermée. Vis-à-vis de l’arbitrage, c’est une habitude, mais également dans la confrontation directe. Et là c’est nouveau. En son absence, Uini Atonio vient de réaliser une des meilleures prestations de ses 29 sélections. Dynamique et séduisant dans le jeu courant, Gomes Sa est aussi à créditer d’une bonne entrée en jeu. Si bien que Slimani, absent de la feuille de match samedi dernier, se trouve désormais en ballottage défavorable.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir