Huit de fer

  • Huit de fer Huit de fer
    Huit de fer
Publié le , mis à jour

Afrique du sud - Angleterre : 23-12. Dans le sillage d’avants surpuissants, les boks ont, pour la deuxième fois, retourné des anglais en plein doute.

Est-ce que c’était parce que l’occasion s’y prêtait que les avants springboks ont marché sur la Rose comme rarement vu ces dernières saisons ? Pour célébrer la centième cape de Tendai « Beast » Mtawarira, entré seul sur scène en début de rencontre, ses coéquipiers ont décidé de se la jouer sauvage, brutal même, fidèle à leur ADN.

Vermeulen et kitshoff mangent de l’anglais

S’il ne fallait qu’une image pour résumer cela, ce serait l’essai de Duane Vermeulen inscrit à la 24eminute. Après une première brèche créée par Mtawarira, le numéro 8, auteur d’une prestation époustouflante, se jouait de quatre défenseurs malgré une mauvaise passe et résistait à tout ce qui se trouvait sur son passage sur les quinze derniers mètres. Il mettait notamment dans le vent son vis-à-vis Billy Vunipola, curieusement impuissant et une nouvelle fois blessé au bras. Tout le contraire d’un Mbonambi qui se faisait la malle sur quarante mètres avant la mi-temps. Tout le contraire de remplaçants de luxe du banc sud-africain. Thomas Du Toit, qui relevait Frans Malherbe de ses fonctions en début de seconde période, et Steven Kitshoff, le suppléant de Mtwarira, ont littéralement emporté la première ligne anglaise à la 50e. Le rouquin des Stormers, ancien de Bordeaux-Bègles, a obligé Romain Poite à prendre ses responsabilités et à accorder un essai de pénalité décisif dans le gain de la série. Organisé autour d’une charnière De Klerk- Pollard toujours aussi incisive et rapide dans son exécution, le huit de devant sud-africain a donc brillé de mille feux, avec la bonne dose d’agressivité et d’efficacité qu’il faut, renvoyant celui d’Eddie Jones à ses chères études. Le patron de la Rose, tout sourire après treize minutes et une entame tonitruante ponctué d’un 12-0, n’a pu s’empêcher à son tour de parler de « film d’horreur ». Et dire qu’il reste un troisième test-match.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?