"La gestion des Irlandais a été supérieure à la nôtre"

  • "La gestion des Irlandais a été supérieure à la nôtre" "La gestion des Irlandais a été supérieure à la nôtre"
    "La gestion des Irlandais a été supérieure à la nôtre"
Publié le

David Pocock a encore joué un rôle important dans ce match, non seulement pour son travail dans les zones de contact mais aussi parce que, dès la 16e minute de jeu, il dut endosser le brassard de capitaine, Michael Hooper devant quitter le terrain suite à une blessure à une cuisse. C’est un David Pocock particulièrement déçu qui a bien voulu s’exprimer.

Quelle est votre première réaction après cette défaite ?

La frustration. Une très grande frustration au vu de cette défaite particulièrement décevante. On a encore assisté à un sérieux bras de fer entre deux équipes qui ne sont pas séparées de beaucoup. Chaque match a donné lieu à une superbe bataille. Chaque semaine nous avons étudié leur jeu pour essayer de trouver des solutions et pour essayer de les surprendre. Il n’a pas manqué grand-chose au final.

Justement, pourquoi les Wallabies ont-ils perdu ce match ?

Tout se joue sur des petits détails dans un match aussi serré. La gestion des Irlandais a sans doute été supérieure à la nôtre dans des moments clés. Je pense que l’on aurait pu être un peu plus précis dans certains aspects de notre jeu, surtout face à une défense aussi bien en place. Il y a d’autres moments où, au plus fort de notre domination, nous nous faisons pénaliser parfois bêtement ou alors nous rendons le ballon trop facilement. C’est aussi très frustrant. Mais il faut rendre hommage à ces Irlandais qui ont une grande équipe qui croit en elle, même dans les moments les plus difficiles. Leur défense est très bien en place.

Pensez-vous avoir bien géré la période pendant laquelle vous étiez en supériorité numérique ?

C’est difficile à dire. Nous en avons parlé avec les leaders de l’équipe et avons décidé de prendre les trois points dans l’espoir de revenir très rapidement dans leur camp pour remettre la pression. Malheureusement, cela ne s’est pas passé ainsi et les Irlandais ont superbement joué pendant cette période, nous mettant sous une énorme pression.

On a senti un regain d’énergie avec l’entrée des remplaçants. Cela s’est-il senti à votre niveau ?

Tout à fait. Nos remplaçants ont relevé l’intensité physique de l’équipe, comme ils ont su le faire pendant toute cette série. Latu a eu un impact énorme dès son entrée en jeu, tout comme les autres. Mais que c’est dur d’échouer de si peu, surtout après avoir produit un très gros effort pour revenir dans le match. Tout le monde est particulièrement déçu.

Propos recueillis à Sydney par Jacques Broquet.

Anonyme
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?