Rester dans le jeu

  • Rester dans le jeu
    Rester dans le jeu
Publié le

Depuis deux saisons, il est vrai que le public aurillacois en est sevré. Mais le jeu et les grandes envolées restent quand même la marque de fabrique des Aurillacois. 

Alors pour ce faire, il faut bien entendu s’appuyer sur une bonne conquête. L’an dernier, la touche, mais surtout la mêlée, aura parfaitement joué son rôle de rampe de lancement. C’est casser les lignes qui devient beaucoup plus compliqué. Alors, le Stade se doit de composer avec cette alchimie, à savoir allier la technique à la puissance pour développer son jeu et mettre à mal toutes les défenses. Bien sûr, lorsqu’on dit cela, l’image d’un maillot noir flanqué d’une fougère nous vient à l’esprit. Pourquoi pas ! Et oui, pourquoi Aurillac aurait-il perdu cet esprit conquérant ? En cause, l’appui de la vidéo, tous ces matchs disséqués point par point, ces mouvements analysés au centimètre près pour savoir comment agir à de défaut de réagir. Alors l’Aurillacois ne se prend pas pour un Néo-Zélandais mais il peut retrouver les couleurs de 2016, celle d’une saison pleine et d’une finale. D’autant que pour casser les lignes, il est allé s’équiper en Afrique du Sud. Pour le jeu, il n’y a plus qu’à ! 

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?