La cohérence de la conquête

Cerveau et concepteur du jeu d’avants pratiqué avec une réussite certaine lors de l’exercice précédent, le Bigourdan Marc Dantin va avoir un nouveau challenge à relever. 

Avec le départ de Victor Delmas à Bath, et l’arrêt de la carrière d’Anthony Roux, fidèle serviteur de l’édifice columérin, "il y a tout un axe droit à reconstruire, et de ce fait une mêlée à rebâtir." Cela se fera bien entendu en fonction de la capacité d’adaptation des nouveaux arrivants, et de Beka Sheklashvili qui a connu une première saison columérine difficile en raison de blessures à répétition. "Avec la conquête c’est balle au centre à chaque fois. Rien n’est jamais acquis. Le travail entrepris fait qu’elle peut être plus constante, plus performante, et gagner en régularité. C’est un sacré challenge et c’est passionnant. Il faudra continuer à avoir une conquête cohérente pour alterner le jeu et être craint sur ce que l’on peut produire." souligne Dantin.

Marc Dantin - Entraîneur des avants depuis 2017

Entraîneur de Lannemezan (2008-2010), champion de France de Fédérale 1 en 2009, entraîneur de Périgueux (2010-2012), finaliste de Fédérale 1 en 2011, entraîneur du Stade montois (2012), de Bagnères-de-Bigorre (2014-2016), de Tarbes (2016-2017).

Par Enzo Diaz