Erbani, une cicatrice à refermer

  • Erbani, une cicatrice à refermer
    Erbani, une cicatrice à refermer
Publié le , mis à jour

Après avoir passé l’ensemble de sa carrière À Agen, Antoine Erbani a décidé de poser ses valises aux pieds des Pyrénées.

Le 14 avril dernier, le SUALG s’imposait au stade du Hameau de Pau (22-33) et enfonçait un peu plus les Palois dans la course à la sixième place. Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, les Agenais s’offraient quasiment leur maintien avec ce succès. Pourtant, ce soir-là, ils avaient fait sans leur capitaine Antoine Erbani, prié d’aller s’asseoir en tribune après une décision de son coach Mauricio Reggardio de ne pas le faire jouer cette rencontre contre sa future équipe. Dans nos colonnes, deux jours plus tard, le patron agenais se justifiait de son choix : « C’était très dur de ne pas le faire jouer à Pau mais c’était notre choix avec Stéphane (Prosper, N.D.L.R.). Je sais qu’il m’en veut à mort mais c’est mon rôle, assumait-il. À un moment donné, Nani (Antoine Erbani a été en difficulté, il n’était pas indiscutable à son poste. Il est bien revenu, a fait un très bon match contre Oyonnax et malgré cette bonne performance, il n’a pas été aligné à Pau. Je comprends que cela ait été difficile à accepter pour lui mais j’ai voulu le protéger et je ne regrette pas cette décision. Je cherchais le meilleur pour le club et je sentais qu’il ne fallait pas qu’il joue. Il le comprendra peut-être un jour… »

Cette dernière hypothèse de Mauricio Reggardio ne se vérifie pas aujourd’hui. Car trois mois plus tard, quand on demande à Antoine Erbani si la cicatrice est refermée, l’intéressé est catégorique : « Il m’avait dit dès le début de la semaine que je n’allais pas disputer ce match. C’est un choix exclusif. J’espère juste que c’est une décision purement extra-sportive de la part du coach. Il sait très bien qu’il m’a fait beaucoup de mal ce jour-là, répond, la gorge nouée, le troisième ligne palois. Personnellement, c’était le match que je voulais absolument jouer pour pleins de raisons. Je l’ai encore en travers de la gorge, c’est certain. Je suis une personne de caractère donc bien sûr que ça m’agace. J’en veux énormément à l’entraîneur mais pas à l’homme qui est une personne que j’admire et que je respecte au plus haut point. »

L’oiseau quitte le nid

Cet épisode n’est clairement pas fermé. Son utilisation de la première personne du pluriel, quand on lui évoque son ancien club, en témoigne, comme si le néo Vert et Blanc n’arrivait pas à fermer le livre agenais.« J’ai passé toute ma carrière à Agen, donc oui ; c’était une décision difficile à prendre. Je suis attaché à ma région, à ma famille, à mes amis. Forcément, tu penses toujours un peu à ton club de toujours mais j’ai senti que c’était le bon moment de partir. Beaucoup de personnes me posent la question : « Pourquoi tu as quitté Agen ? Tu étais le king. » Je leur réponds que j’avais besoin de rencontrer des nouvelles personnes, de découvrir une autre façon de travailler et de me mettre en danger. Je voulais absolument sortir de mon cocon. » Antoine Erbani a donc décidé de faire le grand saut dans l’inconnu, où l’attend un staff qui mise énormément sur lui. En l’absence de Steffon Armitage, éloigné des terrains encore au minimum quatre mois, après sa rupture à un tendon d’Achille contractée à Cardiff, il aura une très belle carte à jouer dans la rotation du manager principal Simon Mannix « Je suis très excité à l’idée d’attaquer la saison. Je me suis très bien préparé pendant la coupure, je ne voulais pas arriver avec des kilos en trop et subir la préparation… Je suis prêt à faire une belle année avec mon club et à atteindre mes objectifs personnels et ceux du club. »

À 28 ans, l’heure est donc venue pour le troisième ligne de prendre définitivement son envol. Et de parvenir à s’imposer durablement dans un club qui livre chaque année une lutte acharnée avec ses concurrents pour décrocher une place parmi les équipes qualifiées pour les prestigieuses phases finales.

Lucas Meirinho
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?