Des espoirs à tous les étages

  • Des espoirs à tous les étages
    Des espoirs à tous les étages
Publié le , mis à jour

Revue de l'effectif grenoblois ligne par ligne.

Arrières

Revanchard après une dernière saison à oublier à Brive (lire ci-dessous), Gaëtan Germain arrive en revanchard. Dans un registre différent, le Néo-Zélandais Lolagi Visinia (meilleur marqueur d’essais du club la saison passée) demeure un des facteursX de l’équipe et pourra constituer une excellente alternative, en attendant le retour de la pépite Gervais Cordin (opéré des croisés début avril) qui devrait être effective au cœur de l’hiver. En cas de coup dur, Guillemin voire Gelin ont déjà assuré l’intérim.

Ailiers

Pas vraiment dans les plans du nouveau sélectionneur Rassie Erasmus, l’international sud-africain Raymond Rhule arrivera des Stormers avec l’idée de marcher dans les traces d’un certain Gio Aplon. Mais la concurrence sera farouche, à commencer par celle de Visinia qui pourrait rapidement basculer à l’aile mais aussi de la valeur sûre Lucas Dupont. Le staff attend également beaucoup de Teiva Jacquelain, dont l’énorme potentiel physique pourrait exploser en Top 14, tout comme celui d’un Daniel Kilioni enfin débarrassé de ses pépins physiques. Mais Bastien Guillemin a également démontré tout son talent la saison dernière, qui présente au contraire de ses concurrents l’avantage d’un pied gauche très sûr, qui pourrait s’avérer précieux durant l’hiver. Son prêt à Perpignan n’ayant pas fait long feu en raison d’une rupture des ligaments croisés décelée à la visite médicale, Eddie Sawailau s’est quant à lui fait opérer et ne retrouvera le terrain qu’au printemps.

Centres

Après huit ans de bons et loyaux services, l’ère de Nigel Hunt est terminée. Pour le remplacer, les dirigeants alpins sont allés chercher non pas un mais deux énormes potentiels athlétiques, à savoir le Montalbanais Taleta Tupuola et le Fidjien Junior Rasolea, arrivé d’Édimbourg, qui pourrait figurer une des révélations de la saison. Mais Alaska Taufa, prolongé au dernier moment sur la lancée de son exceptionnelle fin de saison, ne s’en laissera pas compter… Dans un registre plus «Jiff » et technique, le FCG pourra également faire confiance à Étienne Dussartre et Clément Gelin mais aussi sur l’arrivée en prêt du jeune Pablo Uberti, en provenance de l’UBB.

Ouvreurs

Arrivé du Racing comme joker, Franck Pourteau fut finalement un des hommes de base de la fin de saison dernière, avec cinq victoires en sixtitularisations. Autant dire que celui-ci part avec une légère longueur d’avance sur son compère d’Arudy Adrien Latorre, blessé à une cheville au plus mauvais moment la saison dernière. Les deux hommes devront toutefois faire face à une sévère concurrence en la personne de l’Australien Ben Lucas, qui arrivera en provenance des Reds. l’effectif sera complété par le jeune Corentin Glenat, qui a effectué toute la préparation avec les pros, tandis que Burton Francis demeure dans l’effectif, faute d’opportunité de départ.

Demi de mêlée

Essentiellement utilisé à la mêlée cette saison avec les Reds, Ben Lucas incarne un candidat d’autant plus naturel que son arrivée compense le départ pour Perpignan de David Mélé. Reste que Lilian Saseras, gravement blessé aux adducteurs en fin de saison dernière, demeure un redoutable compétiteur, dont les qualités de défenseur et d’animateur ne sont plus à démontrer. Arrivé d’Aurillac, Théo Nanette cherchera à tirer son épingle du jeu tout comme Jérémy Valençot, qui espérera un temps de jeu comparable à celui de la saison dernière.

Numéros 8

Le titulaire de la saison dernière se nomme Loïc Godener, qui a su aller se chercher un statut à force de travail et d’opiniâtreté. Ce dernier devra toutefois se hisser au niveau du Top 14, notamment en termes de volume de jeu. C’est pourquoi, en attendant que l’ex-Racingman arrive à maturité, les Isérois ont fait le choix de débaucher le puissant lyonnais Taiasina Tuifu’a. En cas d’urgence, Steven Setephano peut également glisser au couloir.

Troisième ligne aile

Le capitaine Steven Setephano et l’emblématique Fabien Alexandre (qui se remet actuellement de la grave blessure à un poignet subie en demi-finale face à Montauban) font évidemment figure d’hommes de base, de par leur expérience. Pour les concurrencer, les entraîneurs feront appel à la formation interne, par le biais du champion du monde moins de 20 ans Antonin Berruyer et son compère Loïc Baradel. Mais les coachs ont également pris des paris avec les arrivées d’excellents joueurs de touche, à savoir le Massicois Clément Ancely (que Dewald Senekal a déjà côtoyé à Bayonne) et l’ancien capitaine de Chambéry, Steeve Blanc-Mappaz, débarqué en provenance de Vannes. L’effectif sera complété par l’espoir Thibault Martel, passé par l’équipe de France à VII développement, mais aussi le jeune Dorian Bonnin, qui a effectué la préparation avec les pros. Après une saison blanche, Edgar Tu’inukuafe se tient paré à toute opportunité.

Deuxième ligne

Tout frais champion du monde avec les Bleuets, Kilian Geraci cherchera à confirmer en Top 14 tout le bien que le rugby français pense d’ores et déjà de lui. Son aîné Mickaël Capelli, également courtisé par de grosses écuries, sera dans le même état d’esprit. Reste que, dans leur quête de temps de jeu, ces deux grands espoirs devront faire face à une concurrence farouche, notamment matérialisée par le Tonguien Leva Fifita (l’une des révélations de la saison dernière, malheureusement blessé pour les phases finales) ou le vieux guerrier François Uys, sans oublier Hans Nkinsi qui s’était probablement avéré le meilleur en finale contre Perpignan. En cas de besoin, Tuifu’a est susceptible de dépanner.

Piliers

À droite, le départ de Dayna Edwards a été compensé par l’arrivée de deux valeurs sûres, le Montpelliérain Davit Kubriashvili et le Tonguien Halani Aulika, qui apporteront leur expérience et leur assise à la mêlée. Dans un registre différent, le titulaire de la saison dernière Ali Oz cherchera quant à lui à faire valoir ses qualités de porteur de balle, tandis que le Géorgien Beka Gigashvili (qui évoluait en Fédérale il y a seulement un an) poursuivra son apprentissage. Intégré au groupe durant la préparation, le jeune Wayan De Benedittis espérera quelques miettes… Quant au côté gauche, en l’absence (temporaire) de remplaçant à Taumalolo, le premier choix devrait être l’ex-Bayonnais JC Van Rensburg. Toutefois, le staff attend beaucoup des retours de blessure d’Alexandre Dardet et Dylan Jacquot. Débauché de Chambéry, le Géorgien Vazha Kapanadze sera d’abord là pour apprendre.

Talonneurs

Arrivé de Brive pour compenser le départ d’Arnaud Héguy, Mike Tadjer ne débarque pas pour autant en terrain conquis. L’ancien international jeunes Étienne Fourcade, auteur d’une fin de saison exceptionnelle, a en effet énormément de qualités à faire valoir en termes de mobilité et d’abattage, à condition de parvenir à contrôler sa fougue. L’Irlandais Duncan Casey, arrivé en tant que joker l’an dernier et rapidement prolongé, sera quant à lui attendu au tournant au niveau des blessures. Derrière ces trois hommes, le club comptera sur deux espoirs qui ont participé à la préparation, Lilian Rossi et Alexandre Savonnet.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?