La mobilité avant tout

  • La mobilité avant tout
    La mobilité avant tout
Publié le , mis à jour

Le plus frappant, avec ce FCG qui demeure malgré tout en reconstruction depuis l’accident industriel d’il y a 2 ans ? 

C’est qu’il dispose d’une marge de progression énorme dans tous les secteurs du jeu, qu’il s’agisse de la mêlée ou de sa défense, sans parler d’une animation offensive efficace mais qui reste à peaufiner, ou d’un jeu au pied qui a régulièrement laissé à désirer la saison dernière. Un constat qui figure, pour l‘heure, aussi bien un atout qu’une faiblesse. La clé de la saison résidant dans la qualité du travail que sauront fournir le staff et les joueurs, afin de se rapprocher du niveau qu’autorise leur potentiel…

Ce qui demeure une certitude, en revanche ? C’est que, dans la lignée de la saison dernière, le FCG sera davantage porté sur la mobilité que sur la puissance frontale. S’il a en effet récupéré quelques intéressants porteurs de balle comme le puissant Tuifu’a, les centres Tupuola ou Raseola ainsi Fifita (de retour après son opération à un doigt), le club alpin présente globalement des archétypes de joueurs davantage portés sur la mobilité, à l’image de sa formation au niveau du cinq de devant (Capelli, Geraci, Fourcade, et on en passe), véritable usine de joueurs aux profils recherchés dans le rugby moderne. Lesquels pourraient bien constituer l’atout numéro un du club. 

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?