Gill, Numéro 1 bis

  • Gill, Numéro 1 bis
    Gill, Numéro 1 bis
Publié le , mis à jour

Après Matheu Babillot, c'est l'Australien Liam Gill qui est récompensé dans la revue de l'élite des flankers.

L’an dernier, Liam Gill avait survolé la concurrence : l’Australien, défenseur remarquable sur l’homme comme au sol, infatigable athlète et fin joueur de ballons, avait crevé l’écran avec Toulon. Pour des raisons encore obscures, il avait pris la direction de Lyon à l’intersaison. S’il a changé de couleurs, le Wallaby a poursuivi sur sa lancée d’un point de vue statistiques avec un même bilan de sept essais pour vingt-cinq matchs. Dans le jeu, il est apparu encore plus actif et investi, notamment sur le plan offensif. Au-delà de ses 277 plaquages (quatrième total du championnat), il s’est distingué par ses quatorze franchissements et ses vingt passes après contacts. Recruté pour permettre au Lou de franchir un cap dans la hiérarchie, le polyvalent troisième ligne a assumé son statut, tout particulièrement en l’absence de Carl Fearns, le fer de lance des Rhodaniens. Au sein du collectif, il a pris une dimension supérieure : « à Toulon, j’ai joué avec les meilleurs joueurs du monde ! Je faisais mon job et je les laissais faire leur truc ! à Lyon, j’ai plus un rôle de leader. » Sa régularité et son assiduité l’ont logiquement porté à la première place de notre classement des étoiles Midi Olympique avec trente-neuf distinctions, soit huit de plus que Mathieu Babillot. Si le Castrais n’avait pas réalisé une fin de saison aussi belle, avec des phases finales superbes, un titre et deux prestations épatantes en Nouvelle-Zélande, Liam Gill aurait sans nul doute terminé premier de cette revue de l’élite. Il mérite au moins le qualificatif de numéro 1 bis.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?