Nariashvili tel qu’en lui-même

  • Nariashvili tel qu’en lui-même
    Nariashvili tel qu’en lui-même
Publié le , mis à jour

Il faut croire qu’à la rédaction de Midi Olympique, on pense les mêmes choses que Mamuka Gorgodze.

On vous explique : avant la finale du Top 14, au moment d’évoquer son ancien coéquipier montpelliérain, le troisième ligne du RCT avait déclaré : " à mon avis, il a sa place parmi les trois meilleurs piliers gauches du championnat. " Mikheil Nariasvhili est même troisième meilleur pilier tout court pour nous. Son meilleur classement depuis qu’il joue en Top 14. Le Géorgien de 28 ans sort d’une saison exceptionnelle qui l’a vu revenir très en forme après un exercice 2016-2017 un peu en dedans. Il faut dire qu’en plus de ses vingt matchs avec le MHR, il avait aussi été très utilisé par sa sélection (huit matchs internationaux disputés). Déjà qualifiés pour le Mondial 2019, les Lelos avaient décidé de faire tourner et de permettre à des jeunes de gagner de l’expérience la saison dernière. Ainsi, le natif de Tbilissi (51 sélections), sollicité seulement quatre fois par ses sélectionneurs, a pu souffler un peu et se concentrer sur son club l’an passé. Il a ainsi retrouvé la plénitude de ses moyens et plus que jamais fait valoir les qualités qu’on lui connaît. La première ? Une tenue en mêlée extraordinaire, reconnue par tous. Un autre de ses anciens coéquipiers, l’ex-deuxième ligne Thibaut Privat, disait de lui : " Si tu fais mille mêlées avec Misha, il sera bien placé mille fois. " Mikheil Nariashvili, qui comptabilise 959 minutes de jeu en Top 14 (seize matchs, dont treize titularisations) a été sanctionné seulement neuf fois au total. Egalement titularisé cinq fois en six matchs de Coupe d’Europe, le Géorgien avait notamment impressionné en réalisant une performance majuscule lors de la victoire à Glasgow (29-22) en décembre, durant laquelle il avait disputé les 80 minutes de la rencontre. Véritable cadre du MHR, son club formateur où il est arrivé en 2009, il est le deuxième étranger le plus ancien du club derrière l’ailier fidjien Timoci Nagusa et s’impose plus que jamais comme un de ses éléments clés.

Par E.D

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?