LE MAINTIEN COMME AMBITION

  • LE MAINTIEN COMME AMBITION
    LE MAINTIEN COMME AMBITION
Publié le , mis à jour

Deux ans après être descendu en Fédérale 1, Provence Rugby retrouve le Pro D2 en espérant mieux encore cultiver l’humilité et le travail pour enfin s’ancrer durablement dans cette division qu’il a tant de mal à dompter.

Se servir des leçons du passé. Tel est le sentiment qui prédomine au sein de Provence Rugby au moment de retrouver le Pro D2. Le président Denis Philipon et toute son équipe dirigeante ont appris la dureté du haut niveau et du terrain qui ne pardonnent rien. La montée en 2015 puis la descente immédiate au printemps suivant en 2016 ont forcément laissé des traces et bon nombre de regrets au passage. Mais il faut regarder devant, désormais. C’est pour toutes ces raisons que Provence Rugby a mis tout en œuvre, cette fois-ci, pour ne plus revivre ce genre de cruelle désillusion qui plombe une ambition et oblige à repenser et à reconstruire tout un environnement et un état d’esprit. Oui, l’humilité sera de mise dans le camp aixois cette saison. Non pas qu’il s’agisse d’arriver en victime annoncée ! Loin de là car on veut clairement réussir une grande et belle saison pour se maintenir ! C’est l’unique objectif des Noirs cette saison et avec l’arrivée en tant que manager général de Jamie Cudmore, le XV aixois a choisi un homme de terrain. Un homme carré, droit, qui connaît le rugby et toutes ses subtilités, qui sait que le haut niveau est impitoyable avec ceux qui l’abordent de manière un peu trop approximative. Un vrai meneur avec sa vision du jeu, sa conception de la vie d’un groupe et cette mission de maintenir Provence Rugby en Pro D2. Rien n’a donc été laissé au hasard pour effacer, gommer les errements d’hier et préparer ainsi un avenir plus radieux. Le club aixois ne cesse de se structurer, il grandit, s’agrandit autour d’un projet métropolitain clair, consolidé et fiable.

Réaliser un bon début de saison

Reste le plus important : l’aspect sportif où il faudra transformer l’essai et ne pas offrir le moindre espoir au doute quand, forcément, celui-ci risque de se pointer si les résultats ne suivent pas d’entrée. Avec un staff technique novice mais au joli CV de joueur (Jamie Cudmore et Fabien Cibray, epaulés par l’expérimenté Patrick Pezery), un effectif qui allie expérience et jeunesse, des structures et une organisation de plus en plus professionnelle, une nouvelle tribune pour le stade Maurice-David porté à 6000 places. Tout ce panel de critères positifs donne inévitablement à Provence Rugby une chance décuplée de réussir dans son entreprise. Réussir aussi et surtout son début de saison car pour tout promu, tous les points comptent et le refrain est bien connu… Tout ce qui est pris n’est plus à prendre ! « Oui, il faut très bien bosser pendant notre préparation pour réussir notre début de saison, martèle l’ailier Thibaut Zambelli, notre entame va donner le ton et il est important de bien démarrer pour engranger des points, bien sûr, mais surtout de la confiance pour la suite ! Un bon départ permet aussi de ne pas douter, de s’améliorer, de progresser collectivement comme ont su le faire notamment Nevers et Massy la saison dernière en Pro D2. On se prépare donc pour une longue et dure saison. L’équipe sera prête à batailler ferme pendant trente journées. Il faudra gagner notre place dans ce championnat de Pro D2 pour ensuite y perdurer ! » Effectivement l’ailier aixois a raison, il faudra s’y installer et durer si possible car rappelons que c’est la quatrième montée en Pro D2 en quatorze ans pour les joueurs de la cité du Roy René. Soyons clairs, un peu de stabilité à cet étage serait la bienvenue. Cette fois-ci, il s’agira avant tout d’être à l’heure le 17 août à Colomiers pour ne pas rater le début des hostilités et le train des récompenses. Provence Rugby cultive certes l’humilité et la discrétion en revenant en Pro D2 mais il entend aussi jouer sa carte à fond sans trembler et animé d’une détermination à toute épreuve. Les Aixois le savent tous… Le plus dur commence !

Par Denis GHIGO

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?