"Valider par des victoires"

  • "Valider par des victoires"
    "Valider par des victoires"
Publié le , mis à jour

Julien Arias - Ailier du Stade français Un nouveau chapitre s’ouvre cette année, et après la défaite en amical face à Toulon, l’ailier de 34 ans s’est penché sur cette rencontre tout en se projetant sur la saison à venir.

Que retenez-vous de cette défaite face à Toulon ?

Il y a beaucoup de positif. On peut tirer des enseignements de ce genre de match, notamment dans l’état d’esprit. On était mené 17-3, mais on a su revenir. Après, il y a beaucoup de choses à améliorer. Il y a encore beaucoup d’approximations, avec notamment des temps forts que nous n’avons pas réussi à concrétiser. C’est dommage, tout comme nos deux ou trois erreurs défensives qui nous coûtent cher. Mais nous sommes encore en début de saison. Il y a de la fatigue liée à la phase de préparation. Tout le monde doit encore trouver ses marques pour que le jeu devienne plus fluide. On travaille bien depuis sept semaines, tout le monde réagit positivement et on tire dans le bon sens. À nous de valider cela par des victoires. Mais tant que l’état d’esprit est positif, c’est l’essentiel.

Le fait que vous preniez les pénalités, en amical face à Toulon, a pu surprendre. Quelles sont les consignes d’Heyneke Meyer ?

Le coach nous demande de valider ce qu’on travaille pendant la semaine. Et même si ce sont des matchs amicaux, de gagner. Alors, quand les points se présentent, il faut les prendre, comme ce soir en tentant les pénalités. Plus largement, pour lui, l’attitude et le comportement des joueurs sont très importants. C’est ce sur quoi nous travaillons beaucoup. Le championnat ne débute que dans trois semaines, continuons dans ce sens-là pour être prêts.

Sur le plan personnel, comment vous sentez-vous ?

Je me sens plutôt bien. Je n’ai fait qu’une mi-temps face à Toulon, puisqu’on a fait deux équipes, mais je reprends le rythme. Petit à petit, ça revient. Tout le monde commence également à prendre la mesure de la chaleur. On s’est entraîné sous de fortes températures à Paris. Les conditions étaient identiques pour ce match face au RCT. C’est bien, puisque lors de la première journée, nous allons nous déplacer à Perpignan. On peut s’attendre à un climat.

Quel va être le programme des prochains jours, jusqu’à la reprise face à l’Usap ?

Il y aura de plus en plus de rugby dans notre préparation, avec encore un match amical face à La Rochelle en fin de semaine. Ensuite, le championnat va rapidement débuter. Dès maintenant, le travail est complet, notamment axé sur le plan de jeu. Une fois la saison lancée, il n’y aura plus le temps de se roder. Le Top 14 commence toujours fort et les moindres points perdus peuvent coûter cher à la fin. Nous sommes bien placés pour le savoir. Il faudra être prêts rapidement. Vous verrez bien le jeu que l’on présentera, mais nous espérons que ce sera un rugby qui gagne.

Vous êtes-vous fixé des objectifs précis pour cette saison ?

Déjà, gagner plus de matchs que la saison passée ! (rires) Pour l’instant, il n’y a pas d’objectif précis de fixé. Tout le monde est concentré sur le fait d’assimiler toute la préparation, le nouveau projet de jeu, d’être bien sur l’attitude… Mais bon, comme les autres équipes, on veut gagner !

Propos recueillis par F. M. n

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?