Ledesma en pleine lumière...

  • Ledesma en pleine lumière...
    Ledesma en pleine lumière...
Publié le , mis à jour

Mario Ledesma a été officiellement présenté dans ses nouvelles fonctions de sélectionneur des Pumas. Il fera donc équipe avec son complice Quesada pour tenter de bousculer les pronostics avant le rude "quatre nations" qui s’annonce.

Il est apparu ce mercredi en conférence de presse pour ses grands débuts. Mario Ledesma semblait évidemment prédestiné pour ce poste de patron des Pumas, fort du récent quart de finale des Jaguares en Super Rugby et de son expérience dans le staff des Wallabies. Le mois de juin désastreux de Daniel Hourcade, acculé à la démission, fut le dernier déclic pour pousser l’ex-talonneur de Clermont vers les sommets. Il y sera accompagné de Gonzalo Quesada, présent à ses côtés avant-hier et qui aura une double casquette, adjoint du sélectionneur et patron des Jaguares. "Je n’aurais jamais pensé que ça viendrait si vite. Mais l’idée d’entraîner mon équipe nationale était dans un coin de ma tête et de mon cœur, évidemment… »

En contrat jusqu’en 2021 

Mario Ledesma a détaillé les modalités de son contrat. Il s’est engagé jusqu’en décembre 2021 : "Après, nous verrons où nous en sommes et s’il est possible de poursuivre jusqu’au Mondial 2023." L’ancien talonneur de Clermont ne commencera par une partie de plaisir, avec le Tournoi des Quatre Nations qui s’annonce, une compétition qui tourne souvent à la punition pour les Pumas face aux "monstres" sudistes. Avec les Jaguares, il a quand même réussi à gagner neuf matchs cette saison, il doit donc détenir une partie de la clé pour tirer les "gauchos" vers le haut. "Nous sommes compétitifs face à leurs franchises, mais pas face aux équipes nationales. La différence, c’est leur banc de touche… Mais je crois que nous avons des qualités qui ne s’achètent pas : notre talent et notre passion par exemple." Le nouveau sélectionneur a été interrogé sur son approche du rugby international : "J’ai appris de Michael Cheika que le plus important c’était la manière, le contenu qui doit tendre vers l’excellence, et non pas le score à tout prix. Les victoires ne doivent être que la conséquence d’un style."

Ledesma a parlé des joueurs exilés en Europe, sujet très sensible en Argentine : "Nous nous sommes mis d’accord avec le comité directeur de l’UAR (la Fédération argentine) pour appeler des "exilés" que si nous avons vraiment besoin d’eux. Nous manquons par exemple de joueurs d’expérience en première ligne, c’est pourquoi nous avons pensé à Juan Figallo des Saracens et Ramiro Herrera du Stade français (non présents dans le premier groupe, voir ci-contre). S’il en faut d’autres, nous reviendrons devant le comité directeur le demander. Ce ne sera que des cas de force majeure."

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?