Une future attraction ?

  • Une future attraction ?
    Une future attraction ?
Publié le , mis à jour

LOPETI TIMANI - Deuxième ou troisième ligne de La Rochelle. Le polyvalent joueur australien doit se remettre de son agression vécue en juillet. Par la suite, il pourrait bien montrer tout le bien qu’on pense de lui.

Le visage du deuxième ou troisième ligne international australien Lopeti Timani (12 sélections) ne ressemble heureusement plus à celui qui s’était affiché courant juillet dans le quotidien national The Daily Telegraph. Arrivé début août à La Rochelle, le massif australien d’origine tongienne (27 ans, 1,93 m, 125 kg) a débuté sa préparation le 6 août dans son nouveau club. Mi-juillet, l’ancien joueur des Melbourne Rebels a vécu un véritable enfer et avait même cru qu’il allait "mourir" selon ses propres mots, après avoir été violemment agressé par son partenaire Amanaki Mafi et le frère de ce dernier.

Cette triste agression, qui a duré plusieurs heures et à laquelle il a pu échapper en sautant d’un véhicule, Lopeti Timani n’en a pas fait écho dans sa nouvelle formation, selon Xavier Garbajosa, l’entraîneur des arrières rochelais. "Moralement, est-ce qu’il a pu évacuer ou pas cette histoire ? Lui seul peut le dire. Nous, nous sommes ici pour lui offrir un cocon, un cercle, quelque chose qui peut lui donner envie de s’épanouir, de travailler et de s’intégrer le plus rapidement possible au groupe et dans la ville avec sa famille. Il est important pour lui de passer à autre chose, de regarder ce qui vient sportivement." 

La polyvalence en atout supplémentaire

Libéré mi-juillet par le club de Melbourne, Lopeti Timani s’est mis au travail dès son arrivée en Charente-Maritime. "Il a un gros travail physique à faire, souligne "Garba". Il est arrivé avec beaucoup d’enthousiasme. Je trouve qu’il fait preuve d’écoute. On va lui laisser le temps et ne pas lui mettre tout de suite la tête au fond de la gamelle. » L’Australien rejoint ses deux grands frères en France, Sitaleki, qui évolue à Clermont et l’aîné, Sione, à Colomiers. L’entraîneur des avants rochelais, Grégory Patat, attend beaucoup du Wallaby. « C’est un joueur très explosif, très dur sur l’homme, que ce soit offensivement ou défensivement. Au départ, je pense qu’on l’utilisera d’avantage en troisième ligne."  Timani est en effet un élément polyvalent, capable d’évoluer aussi bien en deuxième qu’en troisième ligne. En Super Rugby, il a joué plus de 60 rencontres avec Melbourne où il s’était engagé il y a cinq ans. "Je pense que ça pourrait être une attraction de notre championnat cette saison", espère Grégory Patat. Lopeti Timani a signé pour trois ans à La Rochelle.

Par A. Bé. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?