Le Stade Montois se lance dans la course

  • Le Stade Montois se lance dans la course Le Stade Montois se lance dans la course
    Le Stade Montois se lance dans la course
Publié le , mis à jour

Pourtant absents en première mi-temps, les Landais ont réussi ce qui semblait alors impossible, décrocher une victoire bonifiée en s’imposant 33 à 10. À l’image de son deuxième acte, le club donne le ton pour la saison.

Le résumé

D’entrée Massy prend l’ascendant en inscrivant un essai dans les premières minutes et parvient à conserver le ballon toute la première mi-temps. Démunis et impuissants, les hommes de Christophe Laussucq oscillent entre doutes et imprécisions, ce qui permet aux Franciliens de se hisser dans leurs 22 mètres et de prendre le large 10 à 0. Petit à petit, l’écart se réduit, les Landais passent les pénalités, le vent semble avoir tourné. C’est ce que confirme la deuxième période, les changements opérés relance le jeu, Mont-de-Marsan se réveille enfin, et assomme ses visiteurs d’un 27 à 0 en deuxième mi-temps. Timoci Matanavou, Laurence Pearce et Dorian Laborde aplatissent derrière l’en-but de Massy, qui concède également un essai de pénalité à moins de 10 minutes de la fin. Deux mi-temps et deux visages. Score final 33 à 10, l’addition aurait pu être plus salée encore, Massy s’en tire à moindre mal tandis que le Stade Montois lance sa saison avec un bonus offensif mérité.

L’action du match

Alors que les Franciliens dominent cette première mi-temps, les Montois s’approchent dangereusement du camp adverse. Le public s’est levé, à deux minutes du coup de sifflet qui annonce la mi-temps, et sur le panneau d’affichage Mont-de-Marsan n’a que 4 points de retard. Alors que les Landais perdent le ballon à 2 mètres de la ligne d’en-but, Louis Grimoldby cherche à dégager le ballon pour éloigner le danger. Il tape au pied face à Danre Gerber qui quitte la pelouse pour s’élever et contrer ce ballon qui sera finalement aplati par son numéro 14, Timoci Matanavou. Mais Monsieur Boyer a déjà sifflé un en-avant, le Stade Montois retourne au vestiaire sur cette ultime action sous les applaudissements d’un Stade Guy Boniface qui vient de se rallumer.

L’essai du match

Il n’avait pas été récompensé de son effort avant la mi-temps, cette fois-ci Timoci Matavanou a fait le show. Dans l’avancée, les Montois font circuler le ballon vers la gauche, il arrive dans les mains du capitaine Christophe Loustalot, qui d’un coup d’œil capte l’intervalle à droite et tape au pied pour servir son ailier. Le 14 de Mont-de-Marsan accélère et capte le ballon dans les airs à moins de 10 mètres de la ligne, il est rattrapé par un Francilien qui parvient à le plaquer. Trop tard, Timoci Matavanou s’est offert pour aplatir derrière la ligne, le corps contorsionné sous le poids du plaquage, essai accordé à 49e, Mont-de-Marsan prend la tête du match pour la première fois depuis le coup d’envoi.

L’homme du match

Le fidjien et ancien joueur de rugby à 7, Timoci Matanavou, a littéralement enflammé la pelouse pour cette première journée de Pro D2. Omniprésent, l’ailier a fait démonstration de tout son potentiel et de sa rigueur, inscrivant un essai superbe au retour du vestiaire et ranimant un match qui était alors quelque peu retombé. Il est l’un des grands artisans de cette victoire bonifiée, et la coqueluche ovationnée par le public landais.

Les meilleurs joueurs

Du côté du Stade Montois, le collectif s’est illustré dans les mêlées et sur les touches, et si des joueurs comme Timoci Matavanou, Yoann Laousse ou encore Dorian Laborde ont exulté le public, la première mi-temps vient ternir le bilan. Et chez les Franciliens, le seul essai du match est signé Setareki Bituniyata, le numéro 11. L’effort collectif et les prestations de Lucas Cazac, Mathieu Loree ou encore Benjamin Dumas n’auront pas suffi à mettre à mal le rideau défensif landais, la ligne défensive de Massy quant à elle n’aura malheureusement pas tenu plus d’une mi-temps.

Par Fanny Roustan 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?