Le BO assure l’essentiel

  • Le BO assure l’essentiel
    Le BO assure l’essentiel
Publié le , mis à jour

Après une grosse entame, dans une rencontre très rythmée, le BO s’est fait peur face à une équipe de Nevers plus que vaillante, mais l’a finalement emporté 19-16.

Résumé

Quarante secondes. C’est le temps qu’il aura fallu au Biarritz Olympique pour inscrire son premier essai du championnat. Il ne fallait pas être en retard du côté d’Aguiléra. Le coup d’envoi venait d’être donné par Pierre Bernard et, après quelques temps de jeu, le dégagement de Nicolas Vuillemin était contré par Thibault Dubarry, puis Uwa Tawalo était à la finition (7-0, 1ère). La réponse de l’USON était immédiate, puisque trois minutes plus tard Fa'atoina Autagavaia prenait de vitesse la défense biarrote, percutait Charles Bouldoire (commotion) et filait dans l’en-but du BO … avant que Joe Vakacegu ne le rattrape et le pousse au dernier moment, provoquant un en-avant. Le BO a eu chaud. Peu à peu, la machine rouge et blanche se mettait en route et convertissait la plupart des fautes des Neversois, grâce à la botte de Pierre Bernard (trois pénalités, un drop). À la demi-heure de jeu, le BO menait 19-3. Mais Nevers revenait dans la rencontre grâce à un essai en première main, à 5 minutes de la pause, de son arrière, Autagavaia, en grande forme. À la mi-temps, les visiteurs n’étaient plus menés que de neuf points (19-10).

Au retour des vestiaires, Nevers poursuivait sur sa lancée. Les anciens pensionnaires de Fédérale 1 imposaient un gros rythme aux rouge et blanc, qui croulaient sous les pénalités. Ils en recevaient six en 20 minutes. Du coup, l’USON, dominateur sur les ballons portés, revenait clairement dans la partie (19-16, 60e) après deux coups de pied de Vuillemin et Henry. Passé l’orage, le BO partait à nouveau dans le camp adverse, mais ne parvenait pas à scorer. Pourtant, Xan Etcheverry était à deux doigts d’inscrire l’essai salvateur, à quatre minutes du terme, mais était projeté en touche par trois défenseurs jaune et bleu en bout de ligne. Sans conséquence, puisque les rouge et blanc s'imposaient finalement 19-16.

L’essai du match : Autagavaia plus rapide que tout le monde

On joue la 35e minute sur la pelouse d’Aguiléra. Nevers dispose d’une mêlée à l’entrée des 22m du BO, légèrement sur la droite. La mêlée est stable et plusieurs solutions viennent s’offrir, lancées, à Frédéric Urruty. C’est finalement Fa'atoina Autagavaia qui est choisi et l’international Samoan trouve une brèche, prend tout le monde de vitesse et file entre les perches.

Le fait : Nevers revient fort, mais ne concrétise pas

En début de seconde période, les coéquipiers d’Hugues Bastide sont en grande forme. Nicolas Vuillemin ramène rapidement ses coéquipiers à six unités (19-13, 42e) mais manque, ensuite, deux tentatives alors que son remplaçant, Zack Herny, en rate également une. Neuf points laissés en route. Trois d’écart au final.

L’homme : Théo Dachary

Le jeune trois-quarts centre a livré une prestation de qualité ce soir. Il s’est montré très impliqué en défense et a brillé en attaque avec des courses tranchantes, à l’image de sa percée à la 17e minute, qui fut stoppée à quelques mètres de la ligne. Défensivement, à son habitude, Dachary n’a pas failli à sa réputation. Un match plein pour le joueur qui a prolongé au BO jusqu’en 2020.

Les meilleurs :

À Biarritz : Peyresblanques, Bastien, Vakacegu, Dachary, Artru

À Nevers : Bastide, Quercy, Autagavaia, Bradshaw

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?