Le RCT relégué au rang d’outsider

  • Le RCT relégué au rang d’outsider
    Le RCT relégué au rang d’outsider
Publié le , mis à jour

Le RCT semble ne plus faire peur à ses adversaires, en tout cas, il apparaît comme le grand oublié des prétendants au Bouclier de Brennus selon notre consultation des entraîneurs.

Une seule fois cité comme champion ! Et pas une voix comme demi-finaliste direct ! Le RCT semble faire moins peur aux entraîneurs de Top 14 que les saisons précédentes. Il n’est plus l’ogre annoncé du championnat, détrôné, dépassé dans les pronostics par Clermont, Montpellier, le Racing (rayez la mention inutile si besoin, NDLR). Est-ce à cause des départs d’Ashton, Radradra, Nonu, Vermeulen ou Attwood et l’incertitude au sujet de l’avenir au club de Tuisova qui motive cette méfiance ? Ou est-ce le fruit une campagne de matchs amicaux marquée par deux cuisants revers à domicile concédés face à Clermont et Lyon, deux concurrents directs ? Toujours est-il que Toulon, dans l’esprit des coachs, semble rentrer dans le rang. "Ici tout est différent", tel est le slogan du club. Et pas sûr que le duo Boudjellal-Collazo, se satisfasse d’une place au milieu du peloton. Pas sûr, le bouillant manager n’a pas rejoint son Var natalpour profiter du climat et son président, lui, n’est pas du genre à jouer les faire-valoir. Reste la question : sont-ils sous-estimés les Toulonnais ? "Ils ont un quinze de départ toujours impressionnant mais ce qui pose question, c’est la profondeur de banc. Ils n’ont pas ou plus de réserve de niveau internationale", nous glissaient récemment deux entraîneurs de Top 14, de manière anonyme. Il faut dire que cette année, malgré l’arrivée d’un nouvel actionnaire (Bernard Lemaître a injecté 4 millions d’euros et il compte 25 % des parts de la SASP), Toulon n’a pas joué la surenchère en matière de recrutement. Deux Blacks (Savea et Messam) plus un Gallois (Webb), et c’est tout ! Il y a certainement une forme de logique puisque les Toulonnais affichent 27,24 millions d’euros de budget prévisionnel cette saison (7e budget du Top 14) loin du Stade français (36M€), Toulouse, (32,87M€) Clermont (32,55M€), Lyon (31,97M€) et le Racing (30,77M€).

On devrait vite savoir si le Toulon de Patrice Collazo va rentrer dans le rang et se contenter de ce nouveau statut…

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?