En avant toutes !

  • En avant toutes !
    En avant toutes !
Publié le , mis à jour

Après le dépôt de bilan du Saint-Nazaire Rugby Loire-Atlantique en novembre 2016, une nouvelle équipe a repris le flambeau avec succès. Voilà la ville à nouveau au niveau fédéral, grâce à une nouvelle entité !

L’histoire, à l’époque, avait fait grand bruit. En octobre 2016, feu le Saint-Nazaire Rugby Loire-Atlantique fut une des premières victimes de la poule élite de Fédérale 1 et avait dû déposer le bilan sur l’autel de ce rugby où seuls les plus riches peuvent espérer exister.

Très vite, il fut acquis que le rugby à Saint-Nazaire ne pouvait pas mourir – ne serait-ce que pour les jeunes joueurs — et une structure s’est remise rapidement en place. C’est ainsi que naquit le Saint-Nazaire Ovalie, poussé par une nouvelle équipe dirigeante dynamique.

Et à peine un peu plus d’un an après sa création, le club a reçu, au mois de juin dernier, le droit de disputer le championnat de Fédérale 3 lors de cette saison 2018-2019. Le club était en ballottage avec les Tarnais de Sor-Agout mais ce sont bien les Ligériens qui ont été choisis, à la faveur d’un meilleur classement disciplinaire (ils ont eu un meilleur point-average que leur concurrent lors de la dernière phase finale). Même si la saison passée le club a échoué dans la quête de son objectif suprême (l’obtention du titre en Honneur, où il fut battu en demi-finale par Chalon-sur-Saône), ses dirigeants ne peuvent qu’être satisfaits du chemin parcouru en si peu de temps. Johan Fornier, le directeur sportif du club, explique : « Aujourd’hui, après les déboires de l’ancien club, nous sommes repartis sur des bases très saines. Nous ne fonctionnons qu’avec des joueurs formés au club ou des joueurs qui ont une histoire avec lui. Chez nous, il n’y a pas de mercenaires mais des garçons à fort potentiel qui veulent faire avancer la structure. » Et cette équipe n’a pas perdu de temps : « C’est vrai que nous n’avons pas chômé, sourit Johan Fornier. Nous voilà déjà en Fédérale 3 avec dans le coin de la tête l’idée d’un jour retrouver la Fédérale 1 car nous avons les infrastructures pour ça. Mais hors de question de mettre la charrue avant les bœufs. On veut d’abord continuer de progresser et de se structurer tout en prenant du plaisir car cela reste la base de notre sport. » Quels seront les objectifs de la saison à venir, alors ? « Les buts à atteindre viennent d’être fixés par les joueurs eux-mêmes. Ils sont acteur du projet et ce sont eux qui ont les clés du projet. Ils souhaitent attendre la phase finale et mettre en place un jeu chatoyant ! » Voilà qui augure le meilleur pour cette saison où le « SNO » retrouvera la Baule et Trignac dans des derbys enflammés !

David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?