Retrouvailles attendues

Rassuré par sa première victoire décroché à Perpignan, le Lou veut enchaîner contre un adversaire qui l’avait largement battu en demi-finale, à Lyon.

Comme on se retrouve... Après s’être affrontés deux fois en fin de saison dernière à Lyon, lors de la dernière journée de championnat, à Gerland, puis en demi-finale, au stade des Lumières, à Décines, Lyon et Montpellier se retrouvent à nouveau dans le Rhône dès la cinquième journée.

Les deux dernières rencontres avaient été douloureuses pour le Lou. Victorieux lors de la première (32-14), il avait décroché une victoire à la Pyrrhus, puisqu’il avait le même jour perdu sa charnière sur blessure : Lionel Beauxis était sorti dès la demi-heure de jeu et Baptiste Couilloud s’était tordu une cheville en fin de match. Les deux internationaux regardèrent les phases finales dans les tribunes et assistèrent, impuissants, à la large défaite de leurs coéquipiers en demi (14-40). Il n’est pas certain que leur absence ait changé grand chose tant Montpellier se montra supérieur dans tous les domaines ce jour-là.

Les choses devraient être différentes ce samedi. Déjà parce que de nombreux acteurs de la fin de saison seront absents. Montpellier compte pléthore de blessés et ne ressemble pas à l’équipe affrontée en fin de saison. De son côté, le Lou doit lui aussi composer avec une infirmerie bien remplie depuis la reprise avec l’absence de plusieurs habituels titulaires de la saison passée - Mickaël Ivaldi, Lionel Beauxis, Julien Puricelli sans oublier les joueurs victimes de blessures de longue durée - Carl Fearns, Virgile Bruni, Delon Armitage. Si l’ancien talonneur héraultais et le capitaine rhôdanien ne devraient pas revenir tout de suite, l’ouvreur, Lionel Beauxis, a retrouvé les terrains à l’entraînement. Son éventuel retour donnerait des solutions supplémentaires au staff.

Cela ne changera pas les problématiques pour les deux équipes, notamment pour le Lou. Il faudra prendre de la vitesse et résister à la puissance adverse, pour faire sauter le verrou et résister aux assauts face à une équipe complète.

Confiance retrouvée

L’enjeu sera lui capital pour les Lyonnais. Après un nul heureux et une défaite frustrante, ils ont lancé leur saison chez le promu perpignanais. « Ça fait du bien, soufflait Jonathan Wisniewski, auteur de premiers pas de bonne qualité sous le maillot du Lou. On va pouvoir travailler plus sereinement.» Avant un déplacement à La Rochelle, il ne faudrait pas perdre de nouveaux des points sur sa pelouse, cela ne serait bon ni pour la comptabilité, ni pour le moral. Dans un championnat aussi dense, il ne faut pas traîner en route.

Les Lyonnais pourront surfer sur une confiance retrouvée et une petite envie de prouver. Malgré les discours entendus et convenus - « Il n’y a pas d’esprit de revanche, le contexte était différent, c’est une nouvelle saison », souffle un autre joueur - les Lyonnais voudront bien entendu marquer leur territoire. L’écart était grand entre les deux équipes en demi, entre une équipe sûr de sa force et des Lyonnais rincés après l’exploit réalisé au stade Félix-Mayol une semaine plus tôt. Cette fois, le Lou arrive en confiance et en forme. Il ne reste plus qu’à...

Par Sébastien Fiatte