• Angoulême s’impose à la 88eme !
    Angoulême s’impose à la 88eme !
Publié le / Modifié le
Pro D2

Angoulême s’impose à la 88eme !

Les Franciliens de Massy ont perdu une dernière mêlée sur la sirene qui a occasionné une fin de match complètement folle.

Le film du match

On jouait la 81ème minute. Massy menait au score (19-17) et bénéficiait d’une dernière mêlée. Il suffisait de la gagner et de taper en touche pour empocher un premier succès. Mais la balle a été perdue, et ce match qui fut si terne, s’est allumé d’un coup pour un bouquet final incroyable. Angoulême a d’abord profité de son gain pour lancer une action à plusieurs temps de jeu, derrière laquelle Guillaume Lafforgue a tenté un drop. Drop contré, mais balle récupérée par Angoulême. Et l’action menée dernière cette récupération aurait du envoyer l’arrière Laffite dernière la ligne. C’était sans compter sur un retour rageur de Benjamin Dumas qui s’est jeté sur lui de toute ses forces. Trop haut. Le choc a été terrible. Laffite est sorti sur civière, Dumas a écopé d’un carton rouge, et Angoulême a bénéficié d’une pénalité (83e). Trop excentrée pour être tentée. Les Angoumoisins ont choisi une mêlée. Après deux pénalités et un carton jaune récolté par le pilier massicois Sylvain Abadie, ils ont sorti le ballon et l’ouvreur Jones revenu sur le terrain a adressé une longue diagonale au pied sur le grand côté déserté. Deux de ses coéquipiers se sont saisi ensemble du ballon pour aplatir dans l’en but. Mais un retour désespéré d’Adriu Delaï qui s’est couché sous eux les ont empêchés de marquer. C’était fou. Mais Massy n’était pas sauvé. L’arbitre est revenu à une troisième pénalité. Cette fois les Angoumoisins l’ont tentée. C’est Erwan Nicolas qui s’y est collé sur la ligne des quinze mètres, et qui l’a transformée àal 88ème minute de jeu. Angoulême a empoché un succès précieux à l’extérieur, tandis que Massy accusait sa cinquième défaite consécutive.

Le tournant

Le centre de Massy Jean-Baptiste Delage a permis aux siens de rester dans la partie par une intervention défensive salvatrice (56e). Angoulême poussait dans les vingt-deux mètres de Massy avec un avantage en cours. Un déséquilibre à la suite d’une bonne persécution a permis au demi de mêlée Adrien Ayestaran d’ouvrir au large sur un surnombre conséquent. Mais à la prise de balle de l’arrière Pierre Laffite placé en premier attaquant le regard vers sa gauche pour exploiter un cinq contre deux, Jean-Baptiste Delage est sorti de sa ligne pour le tamponner sèchement. L’action a été coupée nette. L’arbitre est revenu à la pénalité, et l’ouvreur gallois Dorian Jones l’a transformée pour faire passer son équipe en tête (13-14). Mais c’était un moindre mal. Sans l’intervention de Delage, Angoulême inscrivait sept points assurés pour prendre un avantage conséquent.

L’essai du match

Il a été inscrit par l’ailier d’Angoulême Sakiusa Bureitakiyaca (22e). Le Fidjien recruté à Dax ne devait pourtant pas jouer le match, mais observer une période de frigo à la suite de son début de saison assez décevant. C’est le forfait de l’Argentin Lucas Caneda qui l’a sorti plus rapidement que prévu de sa mauvaise situation. Il en a profité pour montrer l’étendu de son talent de sprinter sur un contre assassin. Alors que Massy poussait à dix mètres de la ligne d’Angoulême pour convertir un moment d’occupation, il a intercepté une passe mal assurée. Le capitaine de Massy Christophe Desassis venu immédiatement pour le tamponner, s’est assommé à son contact. Il a accéléré sans que personne ne puisse l’accrocher, et aplati son premier essai de la saison quatre-vingt dix mètres plus loin d’un plongeon libérateur. Impressionnant. Dix minutes plus tard, il a aussi accéléré pour reprendre son vis à vis Setareki Bituniyata lancé comme une bombe, et qu’il a rattrapé avec une facilité déconcertante.

L’homme du match

L’ailier fidjien Setareki Bituniyata entame sa deuxième saison de rugby à XV. Ce joueur international de rugby à 7 avait traversé sa première année à Massy de façon très inconstante. Les membres du staff massicois attendaient beaucoup de lui une fois cette période d’adaptation passée. Ils ne sont pas déçus. Il a porté les siens en première mi-temps alors que le temps virait à l’orage. Sa première intervention à la suite d’une chandelle de son arrière Benjamin Dumas (26e) a provoqué une action chaude et l’exclusion temporaire du troisième ligne angoumoisin Anthony Coletta. Sur cette pénalité, Massy a choisi une mêlée, et sur cette mêlée, le demi de mêlée Benjamin Prier a exploité un petit côté pour inscrire un essai et débloquer le compteur de son équipe (5-7). Six minutes plus tard (32e), sa percée en plein centre du terrain relayée par Pierre-Henry Azagoh a provoqué une deuxième pénalité, que l’ouvreur Graaf a transformée. Massy a pris la tête à cet instant (8-7), malgré un début de match très défavorable. 

Par Cyprien Guillaume 

midi olympique
Réagir