• Dans le sillage de Talès
    Dans le sillage de Talès
Publié le / Modifié le
Pro D2

Dans le sillage de Talès

Mont-de-Marsan - Emmenés par leur ouvreur, auteur d’une performance de haute tenue, les Montois ont marqué de leur empreinte ce sommet.

D’aucuns pensaient que le retour de Rémi Talès à Mont-de-Marsan était une fausse bonne idée, que la motivation et l’impact de l’ouvreur international ne seraient peut-être pas à la hauteur des espérances. Ce sommet de Pro D2 a donné une réponse claire et définitive aux sceptiques. Pour sa deuxième sortie en tant que titulaire, l’ex-Racingman a régné sur la rencontre. Aucune faute de goût, aucune erreur technique, et pour clôturer le tout, un essai en solitaire au terme d’une course de 50 mètres.

Autant dire que le garçon n’a pas boudé son plaisir, mais plutôt que de s’appesantir sur sa performance, il préférait souligner la force du collectif : "C’est un match qui me fait du bien, je suis heureux de retrouver des sensations. Mais c’est surtout l’équipe qui fait un gros match aujourd’hui. C’est bien de commencer comme ça, mais le championnat est long, il faut rester humbles et ne pas s’enflammer." Certes, et ce n’est pas dans les habitudes de la maison de se croire arrivé. Mais on peut tout de même se dire impressionné par la performance landaise, face à un ancien pensionnaire du Top 14 qui a conservé ses joueurs majeurs et qui a démontré par séquences tout son potentiel.

Un entraîneur heureux

Ce dimanche, les Montois étaient tout simplement plus forts, plus agressifs, plus solidaires, plus précis aussi. Et leur victoire, si elle est atténuée par des essais encaissés quand le score était déjà fait, ne souffre d’aucune contestation. Permettra-t-elle d’envoyer un signal à l’ensemble de la division ?

Christophe Laussucq ne le croit pas, mais avant de se projeter sur l’avenir, l’entraîneur montois se disait comblé, une fois n’est pas coutume : "Je n’étais pas forcément serein en préparant ce match, vu la qualité de notre adversaire. Mais décidément, mes joueurs me surprennent un peu plus à chaque journée. Nous sommes bons dans de nombreux secteurs et nous reproduisons les bonnes performances. Je ne peux qu’être très satisfait de la sérénité, du comportement, de l’état d’esprit que nous affichons. On ne s’emballe pas, ce n’est que le début, mais nous avons encore les moyens de vivre une belle saison."

Vendredi à Angoulême, face à une équipe en pleine confiance, les Montois auront l’occasion de confirmer leurs ambitions.

Par Pierre Baylet 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir