• Le SAXV fait tomber le leader
    Le SAXV fait tomber le leader
Publié le / Modifié le
Pro D2

Le SAXV fait tomber le leader

Les Montois étaient leader invaincu de ce Pro D2. Les Charentais restaient sur trois victoires consécutives. Ce soir, ils ont confirmé.

Le Rémusé

Première période très équilibrée à Angoulême au cours de laquelle chaque équipe a eu des occasions de conclure. Mais finalement ça s’est résumé à un duel de buteur. Et c’est Jones qi ouvrait la marque pour les charentais en réussissant une tentative à quarante-huit mètres face aux poteaux (3-0, 2è). Mais suite à une position de hors de jeu des angoumoisins, Gerber lui répondait et remettait les deux équipes à égalité (3-3, 16è). Les montois se mettaient eux aussi à la faute et de quarante-deux face aux poteaux, Jones redonnait l’avantage à ses couleurs (6-3, 21è). Il fallait un placage haut des charentais pour que Gerber des vingt-deux mètres à droite des perches n’égalise (6-6, 33è). Score à la pause d’un match rythmé et qui tenait toutes ses promesses.

La seconde période a été animée et pleine de rebondissements. Ce sont tout d’abord les landais qui prenaient le score sur un essai de leur arrière De Nardi que transformait Gerber (6-13, 44è). Ce même Gerber à la faveur d’une pénalité creusait l’écart (6-16, 47è). Mais c’est à partir de ce moment que la révolte charentaise allait sonner. D’abord sur un premier essai de Caneda à la conclusion d’une belle action collective et que transformait Jones (13-16, 49è). Puis soutenus et poussés par les quelques huit mille spectateurs présents, ils allaient pousser les montois dans leurs derniers retranchements. Et c’est Sitauti qui libérait tout le monde en inscrivant un superbe deuxième essai transformé par Jones (20-16, 68è). Non seulement les charentais avaient remonté leurs dix points mais ils prenaient le score pour ne plus jamais le lâcher.

L’action

C’est le deuxième essai charentais. Après un gros temps fort et plusieurs temps de jeu, le ballon sortait pour Jones. L’ouvreur adressait un magistral coup de pied en diagonale qui trouvait Sitauti dans l’en-but. Du grand art.

Les meilleurs

A Angoulême : El Jaï, Jones, Sclavi, Le Guen, Roger, Witt, Sutiashvili, Laulhé ; à Mont-de-Marsan : Gerber, Paulino, Rey, Cerado, De Nardi

 

midi olympique
Réagir