• Vannes assomme Massy
    Vannes assomme Massy
Publié le / Modifié le
Pro D2

Vannes assomme Massy

En exploitant mieux la largeur du terrain contre le vent en seconde mi-temps, les Vannetais ont infligé aux Massicois leur sixième défaite de la saison. Inquiétant. 

Le résumé

Les Massicois n’ont toujours pas décollé et se sont enfoncés dans les profondeur du classement en concédant sur leur terrain une sixième défaite consécutive, et contre un adversaire au maintien. Enormément pénalisés en mêlée fermée, incapables de porter le ballon en première mi-temps contre le vent, et incapables non plus de bien le dompter au pied lors de la seconde pour occuper le camp breton, les Franciliens ont montré pour la première fois de la saison des carences inquiétantes. Les Bretons ont fait tout le contraire. Ashley Moeke en chef d’orchestre, les Vannetais ont disputé une rencontre très cohérente. Leur essai de pénalité en poche accordé généreusement par Régis Guatelli (voir l’essai du match), ils étaient en tête à la mi-temps. Lors de la seconde, ils ont exploité parfaitement un surnombre pour enfoncer le clou. Une bouffée d’oxygène pour eux, une enclume tombée sur leurs têtes aux Massicois.

Le tournant

Il a eu lieu à la 56ème minute, sur une attaque de Vannes. L’ailier de Massy Aubin Mendes s’est rendu coupable d’un en avant volontaire et a récolté un carton jaune. Massy jouait déjà à quatorze depuis neuf minutes à la suite d’un carton jaune récolté par le pilier Sofiane Chellat pour fautes répétées en mêlée fermée. A quinze contre treize, les Vannetais ont choisi une mêlée à dix mètres de l’en but de Massy. Derrière une grosse poussée de son huit de devant, le demi de mêlée breton Tim Menzel s’est tranquillement échappé sur le petit côté pour servir son ailier Kévin Bly complètement démarqué. Vannes a pris onze points d’avance (6-18).

L’essai du match

C’est la décision de l’arbitre Régis Guatelli d’accorder un essai de pénalité ultra rapide aux Vannetais (14e). Ils avaient obtenu une pénalité à cinq mètres de la ligne massicoises. Ils ont choisi une mêlée. Les deux édifices s’étaient à peine imbriqués l’un dans l’autre qu’ils s’écroulaient avant même l’introduction du ballon. Régis Guatelli a choisi de sanctionner Massy. Vannes a repris une deuxième mêlée. Et même scénario qu’à la première : mêlée écroulée avant l’introduction du ballon, et même décision arbitrale. Vannes a repris une mêlée, et sur celle-ci, le huit breton a pris un net avantage sur celui des Franciliens. Régis Guatelli sanctionnant les Massicois d’une troisième pénalité, il a accordé un essai de pénalité à Vannes. Mais ses deux premières décisions, alors que les deux équipes ne s’étaient pas encore jaugés en mêlée fermé, sont apparues vraiment trop rapides.

L’homme du match

On a compris avec quelle maitrise l’ouvreur de Vannes Ashley Moeke avait dompté le vent en premier mi-temps lorsque pendant la deuxième, son homologue Johannes Graaf s’est montré moins à l’aise. Massy n’a pas réussi à bien camper dans le camp breton malgré le vent favorable. Ashley Moeke avait permis aux siens lors de la première de rester constamment dans la moitié de terrain adverse. 

Les Meilleurs 

A Massy : Gorin, Rabit ; à Vannes : Moehe, Fry, Tafili, Cramond, Bouthier. 

Par Cyprien Guillaume 

midi olympique
Réagir