• Montauban repart de l'avant
    Montauban repart de l'avant
Publié le / Modifié le
Pro D2

Montauban repart de l'avant

Rien ne fut facile mais Montauban assure l'essentiel en disposant de Colomiers dans le derby (29-20). L'USM se rassure et repart de l'avant.

Résumé

En conclusion de cette journée de derbys, ce Montauban – Colomiers a tenu toutes ses promesses. Il faut dire qu'en plus d'être une opposition entre deux villes voisines habituées à se croiser depuis de nombreuses années, ce choc millésime 2018-2019 avait tout d'un match de la peur entre deux protagonistes en mal de points, en quête de la bonne carburation en ce début de saison.

À ce petit jeu, c'est Montauban qui s'en est le mieux sorti. Le match n'a jamais atteint des sommets en termes de qualité, loin de là. Mais les hommes du duo Lafond-Dubois ont su se montrer pragmatiques et scorer lorsque l'occasion s'est présentée. Jérôme Bosviel, efficace face au perche, fut l'un des artisans de la victoire, à l'instar de Riian Swanepoel et Florent Domenech, auteurs des deux essais montalbanais. La deuxième période fut très hachée, perturbée par les nombreux changements, une avalanche de cartons (trois), et quelques tergiversations dues à l'application de la règle de carence. Les arbitres, après hésitations, ont pris la bonne décision et l'USM en a été quitte pour quelques sueurs froides, évoluant quelques minutes à douze contre quinze.

Hormis cela, Montauban a assuré l'essentiel en redressant la tête après une série de trois défaites consécutives. Cap sur Aurillac désormais et sur la poursuite de la remontée vers le haut du tableau.

Le tournant

Fait de jeu assez rare, Montauban s'est retrouvé, plusieurs minutes durant, à douze contre quinze. Ceci à cause des deux cartons jaunes reçus par Pierrick Esclauze et Christopher Vaotoa. Aubin Lespiaucq-Brettes étant déjà entré en jeu puis ressorti, les Montalbanais n'avaient plus de pilier susceptible d'entrer en jeu. Du coup, la règle de carence s'est appliquée, obligeant Amédée Domenech à sortir lui aussi. À trois joueurs de plus sur le terrain, les Columérins ont réussi à inscrire un essai par l'intermédiaire de Joris Cazenave, pour revenir à 22-20, relançant l'intérêt de la fin du match.

L'essai

Une première action montalbanaise de toute beauté, qui balaye plusieurs fois la largeur du terrain, avec Jérôme Bosviel à la manœuvre. Ce dernier hérite du ballon sur la ligne des 22 mètres columérine, feinte la passe pour finalement délivrer un amour de passe au pied dans le dos du dernier rideau, que Riaan Swanepoel, lancé à pleine vitesse peut récupérer avant d'aplatir. L'USM lance idéalement son match.

L'homme

Amédée Domenech. Cela faisait trois match que le troisième ligne polyvalent montalbanais rongeait son frein en coulisse. Dimanche, il a enfin pu célébrer son deux-centième match sous les couleurs montalbanaises. Et sa prestation fut accomplie, avec une grande activité dans les phases de combat mais aussi dans le jeu courant. Avant Amédée, seul Serge Sergueev père a réussi l'exploit de dépasser la barre des 200 matchs de championnat avec Montauban (294).

Les meilleurs

A Montauban, A. Domenech, Bosviel, Silago, Sayerse, Vanaï ; à Colomiers, Saaidia, Fajardo, Browning.

Par David Bourniquel 

midi olympique
Réagir